29 novembre 2021

26 milliards de Fcfp pour concevoir « l’Aéroport du futur »

Les représentants du groupement, Caisse des Dépôts et Egis Airport Operations, sélectionné par l’Etat pour l’exploitation, l’entretien et le développement de la plateforme aéroportuaire de Tahiti-Faaa ont été reçus jeudi à la Présidence.

Le groupement qui doit s’associer au Pays pour la gestion de l’aéroport de Tahiti-Faaa a présenté le projet sur la base duquel il a été sélectionné par l’Etat et plus particulièrement par la DGAC (Direction générale de l’Aviation civile).

Cette opération vise à transformer la porte d’entrée aérienne de la Polynésie française et à réaliser l’Aéroport du futur. A cet effet, un investissement de 26 milliards Fcfp est envisagé, dont 14 milliards Fcfp au cours des cinq premières années de la concession.

Le président Fritch a souligné l’importance que revêt l’aéroport de Tahiti-Faa’a dans le développement économique et touristique du Pays. Le projet élaboré par la Banque des Territoire et Egis Airport fera donc l’objet d’un examen approfondi par les instances polynésiennes compétentes. Le président et les ministres présents ont estimé que la mise à niveau et la modernisation de l’aéroport constituaient un investissement significatif pour le Pays qui viendra compléter utilement son plan de relance.

Après ce premier contact, d’autres rencontres seront organisées prochainement pour la présentation du projet au public, mais aussi pour la constitution de la société appelée à le réaliser dans laquelle, pour rappel, le Pays pourrait détenir une participation de 49%.

source: Gouvernement

 1,075 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

2 thoughts on “26 milliards de Fcfp pour concevoir « l’Aéroport du futur »

  1. 26 milliards pour engraisser les petits copains du BTP. Alors que le pays à besoin d’investissements pour être vraiment autonome. Encore une fois ce gouvernement nous montre qu’il n’en a rien à faire des besoins réels de la population !

    1. Ndlr: accusations sans fondement et surtout, jugement erroné. L’investissement dans l’aéroport du futur n’est pas réalisé par le Pays mais par les nouveaux gestionnaires, des entités métropolitaines pour la plupart.

Répondre à Redaction Tahitinews Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :