23 septembre 2020

280 millions de personnes menacées par la montée des eaux

Si rien n’est fait pour donner un grand coup de frein aux émissions de gaz à effet de serre, les réserves de poissons pourraient décliner et les dégâts causés par les cyclones se multiplier, alerte un projet de rapport de l’ONU obtenu en exclusivité par l’AFP.

Dans l’hypothèse optimiste où le réchauffement climatique serait limité à 2 °C par rapport à l’ère pré-industrielle, 280 millions de personnes seraient déplacées à cause de la hausse du niveau des mers, indique ce rapport sur les océans et la cryosphère (banquise, glaciers, calottes polaires et sols gelés en permanence), établi par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec).

Ce document riche de 900 pages, qui sera officiellement dévoilé le 25 septembre à Monaco, est le quatrième rapport spécial de l’ONU publié en moins d’un an.

Il estime que de nombreuses mégapoles proches des côtes, mais aussi de petites nations insulaires, pourraient être touchées par des inondations chaque année à partir de 2050, à cause de l’augmentation prévisible de la fréquence des cyclones.

Les hausses des niveaux de la mer au XXIIe siècle « pourraient dépasser plusieurs centimètres par an », soit environ cent fois plus qu’aujourd’hui. « Quand vous observez l’instabilité politique déclenchée par des migrations de faible ampleur, je tremble en (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 15 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :