28 octobre 2020

2898 plants de pakalolo saisis à Huahine, une quinzaine de cultivateurs identifiés

Le procureur de la République prés le tribunal de 1ére instance de Papeete communique sur une opération anti-stupéfiants organisée du 6 au 8 octobre sur l’île de Huahine.

Dans ce cadre, les six militaires de la brigade locale, renforcés par huit autres projetés depuis Tahiti ainsi que par des réservistes, ont quadrillé l’île pendant trois jours, appuyés par des moyens d’observation et une embarcation.

Ces recherches, menées sur l’île comme sur les motu, ont permis de localiser puis de saisir 2 898 plants de pakalolo, et d’identifier une quinzaine de cultivateurs. Tous les stupéfiants saisis ont été détruits par incinération.

Par ailleurs, au cours de ces opérations, plusieurs individus se sont opposés à l’action de la gendarmerie, en leur tendant une embuscade avec jets de projectiles. Un militaire de la gendarmerie a été légèrement blessé à cette occasion et cinq individus interpellés.

L’ensemble des personnes mises en cause dans le cadre de cette opération feront l’objet de procédures judiciaires, sous l’autorité du Procureur de la République de Papeete. Les auteurs de l’embuscade ont été déférés au parquet pour être jugés à l’audience de comparution immédiate du lundi 12 octobre 2020.

Et de rappeler que la lutte contre les infractions liées aux stupéfiants est l’une des priorités des autorités judiciaires et administratives de Polynésie française, ainsi que des forces de sécurité. Dans ce cadre, le commandement de la gendarmerie pour la Polynésie française est quotidiennement mobilisé.

 

 

 

 402 visiteurs total,  5 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :