30 octobre 2020

40 000 enseignants auraient « décroché » pendant le confinement

France 2 s’est intéressée aux professeurs qui ont “déserté” durant le confinement.

Le média assure avoir recueilli des dizaines de témoignages à travers toute la France de parents abasourdis de voir que leurs enfants n’ont pas pu suivre certains cours. « Il y a eu de vraies difficultés effectivement. Il y avait de temps en temps, et c’est cela qui nous a le plus agacé, une forme de mauvaise foi (de certains enseignants) en se réfugiant parfois derrière une incapacité pour ne pas faire”, confirme Philippe Vincent, secrétaire général du syndicat national des personnels de direction de l’Éducation nationale.

Selon les informations de France 2, confirmées par le ministère de l’Education, 4 à 5% des professeurs du public auraient “décroché” durant le confinement. Ce qui représenterait environ 40.000 enseignants. Contacté par nos confrères, l’entourage de Jean-Michel Blanquer, pointe du doigt ces “tire-au-flanc qui abusent du système”, bien qu’aucune sanction n’ait (pour l’instant ?) été prononcée contre des professeurs “déserteurs”. Cet absentéisme se serait poursuivi malgré la reprise des cours, certains professeurs ne souhaitant pas reprendre le travail.

Un syndicaliste de l’enseignement assure ainsi qu’il est très facile de se faire prescrire un arrêt maladie par un médecin pour éviter de reprendre le chemin des salles de classe… En réponse à cette enquête et au “prof bashing” relayé dans certains médias ces derniers jours, le hashtag #MerciLesProfs a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux ces dernières heures, a repéré Le Huffington Post. Les témoignages de soutien en faveur des professeurs se multiplient, tout comme les messages arguant de la difficulté de leur travail, dont se sont rendus compte de nombreux parents confinés avec leurs enfants ces dernières semaines…

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 68 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :