Air France: la perte nette divisée par trois au premier trimestre

« Un bel été » après le long hiver du Covid-19 ?
Air France-KLM a affiché jeudi son optimisme, nourri par de « solides réservations » après un premier trimestre lors duquel le groupe aérien a divisé sa perte par trois. Malgré la guerre en Ukraine, le choc pétrolier et l’inflation, l’entreprise franco-néerlandaise a affirmé déceler une « forte » demande pour les voyages en avion, et compte bien en profiter pendant la haute saison.

Entre janvier et mars, les compagnies du groupe (Air France, KLM et Transavia) ont accueilli trois fois plus de passagers qu’un an plus tôt, doublant le chiffre d’affaires de l’ensemble à 4,44 milliards d’euros, tandis que la perte nette tombait à 552 millions d’euros, contre 1,5 milliard un an plus tôt. Certes, le point de référence était très bas, le premier trimestre 2021 ayant été marqué par des restrictions de mouvement imposées pour lutter contre le variant Delta du Covid-19.

Mais ces résultats sont meilleurs qu’attendus par le consensus des analystes financiers, compilé par le fournisseur Factset. De quoi mettre du baume au cœur des employés d’un ensemble qui a perdu quelque 11 milliards d’euros en plus de deux ans de pandémie.

Par rapport à 2019, dernière année pleine avant la crise, le groupe a déployé au premier trimestre 75% de sa capacité, mesurée en sièges-kilomètres offerts (SKO), l’un des indices de référence du secteur. Il prévoit de faire passer cette proportion entre 80% et 85% au deuxième trimestre, et entre 85% et 90% au troisième, période (…)

(…) Cliquez ici pour voir la suite

source: Yahoo actualités

 529 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :