17 juillet 2024

Baisse de confiance des ménages polynésiens

0

C’est pas nous qui le disons mais le CEROM (Comptes économiques rapides pour l’outre-mer) qui, pour le compte de l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM), observe un fléchissement de cette confiance indispensable au premier semestre 2024.

Ce n’est pas la catastrophe mais certainement un signe qui ne trompe pas! Les Polynésiens, comme nombre d’observateurs avertis, constatent que le Pays est quasiment à l’arrêt depuis bientôt un an.

Aucune décision majeure, aucun grand projet, sinon des inaugurations et promesses à plus long terme. Pire, une gouvernance qui tâtonne à l’instar de la loi fiscale adoptée en décembre dernier et sur le point d’être « cassée » par le Conseil d’Etat. Pour la forme et probablement, sur le fond, si le gouvernement Brotherson s’entête à ne pas vouloir modifier sa copie…

Résultat, l’indicateur de confiance chute à moins de 110 contre presque 120 au deuxième semestre 2023. « Bien qu’il reste plus élevé qu’un an auparavant », tempère l’IEOM dans son  analyse. Avant d’expliquer: « Les éléments qui ont le plus pesé sur leur moral sont l’évolution de leur situation financière et leur opinion sur la situation économique du Pays ». A leur décharge, on leur avait promis pendant la campagne des Territoriales que les prix allaient baisser et que la vie serait plus rose…En vain. D’où un ressenti inchangé sur les prix, note le CEROM.

Et visiblement, le moral n’est pas prêt de s’améliorer. « Un quart d’entre eux seulement anticipe une amélioration de la situation au cours des six prochains mois. Ils sont également moins optimistes qu’au semestre précédent concernant le marché de l’emploi ».

Seul indicateur positif, les intentions d’investissement immobilier continuent de progresser et ce, sur la lancée impulsée au premier semestre 2023.

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :