3 décembre 2020

Ce que coûte un étudiant non boursier en métropole…

3,21% plus cher qu’en 2019 !

Voilà l’augmentation qui attend les étudiants – non boursiers et non logés chez leurs parents – pour cette rentrée universitaire selon le baromètre annuel de la Fage (1).

« Cette évolution importante s’explique notamment par l’arrivée de nouvelles dépenses obligatoires pour les étudiants en raison de la crise sanitaire, comme les masques », explique Orlane François, présidente de la Fage. « De plus, si des premières mesures ont été prises par le gouvernement pour venir lutter contre la précarité comme la baisse du prix de la restauration universitaire à 1 euro pour les boursiers et l’augmentation des bourses de 1,2%, elles ne concernent que les étudiants boursiers. »

Prenons le cas d’un étudiant en « régions » (hors cas particulier de l’Ile-de-France) : selon la Fage, le coût moyen de la « vie courante » grimpe à 1 131,53 euros par mois, en hausse de près de 5%, et les frais spécifiques à la rentrée (payés une fois par an) grimpent à 1 152,41 euros, soit 1,7% de plus qu’en 2019. Au total : 2 283,94 euros pour cet étudiant. Une moyenne qui monte à 2 545,82 euros en région parisienne, à cause du coût plus élevé de la vie et du logement.

Lire la suite sur MoneyVox

Source: Yahoo actualités

 475 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :