21 octobre 2020

Du chien dans l’assiette des Nord-coréens ?

Selon le quotidien sud-coréen « Chosun Ilbo », Kim Jong-un aurait ordonné l’abandon de tous les chiens du pays pour que ceux-ci soient mangés.

Direction le zoo ou le restaurant. Voilà à quoi se résumerait, depuis le mois de juillet, la destinée des chiens nord-coréens. Selon l’un des principaux quotidiens sud-coréens, Kim Jong-un aurait subitement interdit à ses citoyens de posséder un animal de compagnie, en particulier un chien. Les possesseurs de chiens seraient ainsi sommés d’abandonner leurs compagnons à quatre pattes afin qu’ils soient envoyés dans les zoos du pays ou dans des restaurants pour y être cuisinés.

L’information reste toutefois à prendre avec des pincettes, le quotidien Chosun Ilbo s’étant fait connaître pour de précédentes inexactitudes, voire fausses informations, au moment d’évoquer les agissements du voisin septentrional.

Dans des propos rapportés par ce même Chosun Ilbo, le dirigeant nord-coréen aurait justifié sa décision en désignant les chiens comme le symbole d’une « tendance corrompue de l’idéologie bourgeoise » et d’une forme de « décadence » occidentale. Les foyers possédant des chiens sont identifiés et contraints d’abandonner l’animal. S’ils refusent, les animaux pourraient être « confisqués de force et abattus ».

Derrière cet étrange virage idéologique pourrait se cacher […]

Retrouvez cet article sur LePoint.fr

Source: Yahoo actualités

 476 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :