30 janvier 2023

L’actrice italienne Gina Lollobrigida, brune voluptueuse qui creva l’écran après-guerre à Hollywood, est morte à l’âge de 95 ans, a annoncé lundi le ministre italien de la Culture.

L’ancienne sex-symbol, révélée en 1952 dans « Fanfan la tulipe » du réalisateur français Christian-Jaque, s’était fracturé le fémur en tombant à son domicile romain en septembre et avait dû être opérée.

« Adieu à une diva du grand écran, protagoniste de plus d’un demi-siècle d’histoire du cinéma italien. Son charme est éternel. Ciao Lollo », a tweeté le ministre de la Culture Gennaro Sangiuliano.

La Première ministre italienne Giorgia Meloni a rendu hommage à « une icône du cinéma italien, l’une des interprètes plus importantes de sa génération, qui a contribué à la diffusion de l’image de l’Italie à travers le monde ».

Gina Lollobrigida était née le 4 juillet 1927 dans le petit village de Subiaco, au coeur des Abruzzes (centre de l’Italie), dans une famille modeste qui s’est ensuite installée à Rome.

De 1947 à 1951, elle n’obtient que des rôles secondaires, jusqu’à ce que « Fanfan la tulipe » de Christian-Jaque et ses 6,7 millions de spectateurs ne la consacrent en 1952.

Cette petite brune aux formes voluptueuses et au regard de braise enchaîne ensuite « Les Belles de nuit » de René Clair en 1952 et « Pain, amour et fantaisie » de Luigi Comencini en 1953.

Elle a joué avec les plus grands de son époque dans les années 1950 et 1960, de Frank Sinatra à Sean Connery, de Marcello Mastroianni à Humphrey Bogart

Elle a tourné jusqu’en 1962 aux Etats-Unis puis a fini par rentrer en Italie. Elle n’est ensuite apparue qu’occasionnellement au cinéma et à la télévision.

« La Lollo » est ensuite revenue à ses premières amours artistiques, la photographie puis la sculpture, à laquelle elle s’est consacrée entièrement à partir du début des années 1980.

En 2013, une vente aux enchères de ses bijoux avait atteint des sommets, avec des pendants d’oreilles en perles adjugés à 2,39 millions de dollars, dépassant un précédent record établi par des bijoux similaires d’Elizabeth Taylor.

En France, elle a été faite officier des arts et lettres en 1986 et commandeur en 2004. Mais elle a dû attendre février 2018 pour avoir son étoile à Hollywood.

bur-gab/glr/fjb

source: Yahoo actualités

 214 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :