22 octobre 2020

Clouée au sol, Lufthansa perd 120 millions Fcfp « par heure »

Le premier groupe européen de transport aérien Lufthansa a indiqué jeudi être en discussion avec les pouvoirs publics pour « assurer sa solvabilité » alors qu’il est pratiquement cloué au sol par l’épidémie de coronavirus.

Lufthansa va voir ses réserves financières fondre « nettement » dans les « prochaines semaines » et mène du coup des « discussions intenses » avec les gouvernements d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique et de Suisse, où il est implanté, pour des aides financières diverses « afin d’assurer rapidement une solvabilité durable », écrit-il dans un communiqué.

« Le groupe part du principe que les besoins de capitaux ne pourront être couverts » sur les marchés, comme par exemple de nouvelles dettes. « Nous sommes optimistes sur le fait que les discussions réussiront », explique l’entreprise.

Impossible de prévoir l’avenir

Début avril, le patron Carsten Spohr avait prévenu que Lufthansa perdait un million d’euros (environ 120 millions de Fcfp) « par heure » en raison du coronavirus.

En raison de la pandémie, le secteur du transport aérien dans le monde traverse une crise sans précédent, clouant au sol des centaines d’avions et forçant l’arrêt quasi-total des opérations passagers.

Il est « impossible aujourd’hui de prévoir quand les compagnies du groupe pourront reprendre un service » au delà du plan de vol d’urgence actuellement en place, qui a entrainé l’immobilisation de quelque 700 avions sur la flotte de 763 machines.

Le nombre de passagers quotidiens…

Lire la suite sur BFM Business

Source: Yahoo actualités

 32 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :