24 novembre 2020

Combien sont rémunérés les membres du gouvernement néo-zélandais…

En avril dernier, la Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern a annoncé que son salaire ainsi que celui des ministres de son gouvernement seraient réduits de 20% pendant six mois en signe de solidarité avec les citoyens souffrant financièrement de la crise de la Covid.

Ceci laisse à penser que la rémunération des membres du gouvernement néo-zélandais serait aisément modifiable en fonction des circonstances et du bon vouloir du Premier ministre. En réalité, la fixation de la rémunération des membres du gouvernement dans ce pays est sensiblement plus complexe que cela.

En effet, il existe une autorité indépendante chargée de déterminer les salaires et avantages des ministres. C’est donc cette autorité qui a modifié temporairement les règles relatives aux rémunérations ministérielles et non le Gouvernement lui-même par décret, comme c’est le cas en France.

En Nouvelle-Zélande, c’est effectivement une autorité indépendante (la Remuneration Authority) qui fixe le salaire des ministres en vertu de la loi. Tous les ministres étant membres du Parlement, ils touchent, en guise de rémunération, une indemnité parlementaire ($163.961 annuels soit 99.845 euros, ce qui donne près de 12 millions de Fcfp), à laquelle s’ajoute une indemnité de fonction.

En 2020, les indemnités sont les suivantes :

Les membres du gouvernement néo-zélandais reçoivent également des indemnités couvrant leurs frais divers. Un plafond annuel de remboursement est fixé par un texte de 2017 (12.744 euros pour le Premier ministre, 9.572 euros pour les ministres). Les dépenses liées à la fonction sont remboursées sur production de justificatifs ; elles couvrent entre autres les « frais de réception, restauration, fleurs, bagages ». Les remboursements de frais de restauration sont conditionnés de la façon suivante : ils sont pris à plus de 80 km de Wellington, liés à la mission ministérielle, soumis au principe de transparence et de bon rapport qualité-prix. (…)

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 457 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :