24 novembre 2020

Condamné à vingt-cinq ans de prison pour le meurtre de sa femme

Sans surprise, les jurés ont répondu « oui » aux deux questions qui leur étaient posées.
« Oui », Jonathan Daval est coupable d’avoir volontairement donné la mort à Alexia Fouillot et « oui », il était bien le conjoint de sa victime, ce qui constitue une circonstance aggravante. Pour ces faits, l’accusé était passible de la réclusion criminelle à perpétuité, peine requise par le parquet. Il a été condamné à vingt-cinq ans de prison par la cour d’assises de la Haute-Saône, à Vesoul, samedi 21 novembre, au terme de cinq jours de débats qui sont allés bien au-delà de ces deux seules interrogations.

La famille de la victime a salué « une bonne décision, à la hauteur de [ses] souffrances », reprenant la formule de son avocat Gilles-Jean Portejoie pendant sa plaidoirie. L’accusé de 36 ans, lui, n’a pas réagi à l’énoncé du verdict. « Pardon, pardon », avait-il demandé à la famille de sa femme et à la sienne, avant le délibéré, les yeux en larmes. Ses avocats ont annoncé qu’il ne ferait pas appel de sa condamnation. La veille, Jonathann Daval avait indiqué qu’il accepterait la sanction rendue à son encontre, « peu importe » les années de prison. « Je dois payer pour les actes que j’ai commis. »

Ces actes, ils ont été disséqués pendant tout le procès, au même titre que la vie intime (…)

Lire la suite sur Franceinfo

source: yahoo actualités

 323 visiteurs total,  12 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :