28 octobre 2020

« Continuité pédagogique » ou comment garder au mieux un lien avec l’école

Dans le contexte actuel de crise sanitaire et de confinement à domicile, les élèves vont devoir reprendre les cours dans des conditions un peu particulières à compter du lundi 6 avril. Explications.

La dispositif de « continuité pédagogique » a été exposé ce jeudi par le directeur de la DGEE, Thierry Delmas, assisté du directeur de cabinet de la ministre de l’Education et d’un représentant du vice-rectorat.

Faute de réouverture des établissements scolaires avant le 15 avril, au mieux, le corps enseignant entend faire en sorte de « maintenir le lien entre l’élève et l’école » et par voie de conséquence, « une démarche apprenante » pour le plus grand nombre. Le tout avec pragmatisme en fonction de la situation du moment.

A cette fin, les enfants disposeront de ressources diverses, variées et nombreuses, fournies soit par leur établissement via l’outil numérique, soit au travers du petit écran. Sans parler des ressources du CNED en métropole. A ceci près que tous les foyers polynésiens, loin s’en faut, ne disposent pas à la maison d’une connexion internet et d’un ordinateur.

Pour pallier à cette carence matérielle, il reviendra au professeur principal de prendre contact avec les parents. Les communes sont également sollicitées pour porter à domicile les documents nécessaires à cet apprentissage à distance. Par ailleurs, « on compte beaucoup sur l’investissement des enseignants », a indiqué Thierry Delmas.

Le directeur de la DGEE est bien conscient de la difficulté de la tâche en cette période compliquée; c’est pourquoi, le plus gros travail devra être réalisé au moment du retour en classe afin que chacun puisse disposer des bases pédagogiques essentielles à la poursuite de sa scolarité.

Photo (Une) d’archives

 51 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :