28 octobre 2020

Coronavirus: la croisière n’est plus la bienvenue sur le Caillou

L’angoisse grandit un peu partout dans le monde face à l’épidémie de Coronavirus.

Deux paquebots de croisière de la compagnie Carnival, en provenance de Sydney en Australie, n’ont pu faire escale, samedi et dimanche 2 février, sur Maré, une des îles Loyauté, en Nouvelle-Calédonie, sous la pression d’habitants craignant une introduction du coronavirus, a appris l’AFP lundi auprès de la compagnie qui gère les arrivées.

Des banderoles évoquant le risque sanitaire avaient été déployées sur cette île de Nouvelle-Calédonie, territoire français dans l’océan Pacifique, quelques jours avant la venue des bateaux. « Par mesure de précaution », et après discussions avec les autorités coutumières kanak, la société chargée de l’accueil, Nengone Croisières, a décidé de suspendre les deux escales. La mesure court sur toute la semaine.

Un manque à gagner pour l’île

Ce mouvement a été déclenché par « des jeunes » de l’île de près de 6.000 habitants, a indiqué le maire de Maré Pierre Ngaiohni. Ce refus temporaire des croisiéristes a une incidence sur l’économie, pour les « stands près de la plage et l’activité des transporteurs », a-t-il ajouté.

Fin janvier, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie avait annoncé avoir renforcé la sécurité sanitaire dans le secteur des bateaux de croisière. Les compagnies de croisières « ne pourront débarquer aucun touriste sur le sol calédonien dès lors qu’elles auront identifié un ou plusieurs cas suspects de coronavirus à bord de leur navire », avait-il annoncé. Quelques jours plus tôt, un vol charter de touristes en provenance de Chine avait été annulé officiellement pour des raisons d’obtention d’autorisations. Des mesures de protection ont été prises « aux points d’entrée internationaux » comme « l’aéroport de La Tontouta (à 50 kilomètres de Nouméa) et les ports

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 64 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :