20 octobre 2020

Coronavirus: le confinement général prolongé jusqu’au 29 avril

C’était prévisible: après trois semaines de confinement général, les Polynésiens vont devoir « en reprendre » quinze jours de plus dans la lutte contre la propagation du coronavirus, c’est à dire jusqu’au 29 avril 2020.

L’annonce a été faite ce midi par le haut-commissaire, Dominique Sorain, et le président du Pays, Edouard Fritch, même si ce dernier avait laissé entendre une telle issue quelques jours plus tôt sur les antennes de radio Polynésie 1ère.

Face à une progression lente mais régulière de l’épidémie – cantonnée pour l’heure à Tahiti et Moorea – le dispositif doit plus que jamais s’inscrire dans la durée, ont martelé les autorités compétentes.

Quand on sait qu’une personne contaminée, de surcroît sans symptômes apparents, peut transmettre en moyenne le virus à trois autres humains, il y a de quoi effectivement prendre les choses au sérieux ! Sauf qu’ici, fort heureusement encore, le nombre de malades graves reste insignifiant: une seule hospitalisation en réa au CHPf.

Néanmoins, les Polynésiens peuvent légitimement s’interroger sur l’opportunité de faire durer le supplice plus longtemps, et notamment sur quelle base scientifique s’appuie la collectivité autonome du Pacifique pour décréter le 29 avril ? Par souci d’uniformité par rapport à la métropole ? où l’on attend d’ailleurs la prise de parole du chef de l’Etat en début de semaine prochaine… Et pourquoi pas jusqu’au dernier jour du mois, le 30, tant qu’à faire…

En cette veille de long week-end, l’Etat et le Pays appellent donc les familles chrétiennes à célébrer la Pâques en toute responsabilité. Parallèlement, les maires des archipels éloignés vont être consultés pour envisager des mesures d’adaptation spécifique, notamment dans les îles et atolls indemnes.

Le haut-commissaire a confirmé le retour, samedi, du premier vol ATN de la continuité territoriale. Dans ses soutes, 25 tonnes de fret, du matériel médical et pharmaceutique. D’ores et déjà, des quotas de masques ont pu être délivrés aux personnels de contact dans les communes des IDV et prochainement des ISLV. Il a également annoncé que sur le second vol, programmé la semaine prochaine, des Polynésiens en fin de traitement dans les structures de soins à Paris pourraient être rapatriés au fenua comme beaucoup en expriment le voeu.

Le président du Pays, Edouard Fritch, s’est quant à lui dit navré d’entendre ou de lire les critiques et insultes à l’encontre de son gouvernement pourtant entièrement mobilisé dans cette crise sanitaire. « Je les supporterai », a t-il dit. Je suis tranquille avec ma conscience, je ne fais que protéger ma population… ». Néanmoins, il se réserve le droit d’attaquer en justice les personnes soupçonnés de diffamation.

Enfin, comme le représentant de l’Etat avant lui, Edouard Fritch s’est dit soucieux de voir l’activité économique reprendre ou se poursuivre du mieux possible, sans occulter les règles de distanciation sur son lieu de travail. « Chaque secteur fera l’objet d’une analyse particulière », a t-il précisé. Dans cette perspective, il a appelé les grandes entreprises à jouer le jeu du maintien de l’emploi. Et de conclure: « Ce n’est pas de l’opportunité mais de la solidarité ».

 107 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

2 thoughts on “Coronavirus: le confinement général prolongé jusqu’au 29 avril

  1. Ce n’est pas 15 jours de plus … si vous savez compter = 15 jours c’est du 10 au 24/04. Mais la, jusqu’au 29/04 , , cela aurai fais 20 jours de confinement en plus, et à 2 jours près = cela aurai fais 3 semaines..Soyez précis dans vos annonces
    15 jours = c’est 2X 7 jours ( 2 semaines)
    20 jours = c’est 2X 7 jours + 6 jours…
    A Bon Entendeur…

    Ndlr: Il s’agit bien de quinze jours supplémentaires à partir de la seule date fixée jusqu’ici, c’est à dire le mercredi 15 avril. Le fait que les autorités annoncent la nouvelle hier, n’a strictement rien à voir. Est-ce suffisamment précis pour vous?

  2. Complètement d’accord pour le confinement.
    Mais l’interdiction de la vente de toute boisson alcoolisée n’a rien à voir avec la propagation du virus, c’est un non-sens… si on poursuit cette logique absurde il faudrait interdire le tabac qui ronge les poumons et les boissons sucrées qui rendent la population et notamment sa belle jeunesse obèse !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :