28 octobre 2020

Coronavirus: les Etats-Unis en quête de 100 000 housses mortuaires

Les agences du pays s’attendent à une effroyable vague de décès dûs au Covid-19.

Après le temps du déni vient celui du mur, fracassant, des réalités: à la suite de l’Europe qui a elle-même suivi de près l’Asie, les États-Unis sont devenus un gigantesque vivier de victimes pour le coronavirus.

Donald Trump a longtemps tenté de planquer le désastre à venir sous le tapis et annonçait encore un retour à la normale pour Pâques le 25 mars. Il a désormais diamétralement changé de discours: à New York comme dans le reste du pays, la vague mortelle ne fera pas de quartier.

«Je veux que chaque Américain soit prêt pour les jours difficiles qui nous attendent», a déclaré le président américain lors de son point presse du 31 mars. Les deux semaines à venir seront très, très douloureuses.»

Stock insuffisant au Pentagone

Malgré un retard à l’allumage certain, les administrations et agences du pays se mettent au diapason de ces noires prévisions -selon un conseiller de Trump lui-même, les États-Unis pourrait enregistrer jusqu’à 200.000 décès liés au Covid-19.

Bloomberg rapporte que la Federal Emergency Management Agency (FEMA), chargée de la gestion des situations d’urgence et des catastrophes, cherche à mettre la main sur 100.000 housses mortuaires.

C’est vers le département de la Défense que l’agence s’est tournée pour récupérer, en grande urgence, ces body bags -ou plus officiellement «human remains pouches».

Las, si l’armée américaine a brillé en déployant deux navires-hôpitaux géants à New York et Los Angeles, elle semble cette fois être dépassée. Son stock actuel ne serait que de 50.000 housses mortuaires, et elle a dû se tourner vers son fournisseur habituel pour qu’il en fabrique quelques dizaines de milliers supplémentaires le plus rapidement possible.

 Lire la suite sur Slate.fr

Source: Yahoo actualités

 32 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :