29 novembre 2020

Couacs à répétition pour Macron et sa majorité LREM

Les Français jugent sévèrement le chef de l’État après un enchaînement de polémiques.

Pris dans un enchaînement de polémiques de plus ou moins grande intensité, le président de la République voit les Français porter un regard sévère sur ces différents épisodes, qu’il s’agisse de «l’humanité» des députés LREM, des propos de la garde des Sceaux sur la jeune Mila, des fortes critiques du Conseil d’État sur la réforme des retraites puis sur la circulaire Castaner, et enfin de la photo d’Emmanuel Macron posant avec un tee-shirt lié au LBD à Angoulême.

«Chacun de ces épisodes a fait des dégâts et aucun n’a été perçu par les Français comme une polémique “pas si grave” née de médias chicaneurs», observe l’institut Odoxa qui a réalisé un sondage sur le sujet pour Le Figaro et Franceinfo. De tous ces couacs, c’est celui sur les députés LREM qui est jugé le plus sévèrement. Les parlementaires avaient rejeté en séance un amendement permettant de donner douze jours de congé aux parents ayant perdu un enfant avant que le chef de l’État n’appelle le gouvernement à faire preuve de plus d’«humanité».

Parmi les Français interrogés, 73 % d’entre eux jugent l’affaire «assez grave». Résultat d’autant plus préoccupant que seulement 9 % des personnes interrogées n’avaient pas entendu parler de cette histoire.

Une majorité estime les polémiques «assez graves»

En deuxième position, c’est l’affaire Mila qui a énervé les Français. Ils sont ainsi 63 % à juger «assez grave» les propos de Nicole Belloubet. La ministre de la Justice avait estimé que l’adolescente s’était rendue coupable d’«insulte à la religion» et d’«atteinte à la liberté de conscience» alors qu’elle était menacée de mort sur les réseaux pour avoir critiqué l’islam.

Au cœur de l’actualité depuis la fin 2019, la réforme des retraites continue de préoccuper (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Source: Yahoo actualités

 66 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :