18 septembre 2020

Covid: le monde de l’Education rentre dans les rangs

La ministre de l’Education, de la jeunesse et des sports, Christelle Lehartel, a signé, mardi après-midi, avec les représentants de FO Education (SPEEP FO, FNEC FP FO, SNETAA FO Polynésie) le protocole de fin de grève du 8 septembre 2020.

Le protocole rappelle que l’objectif est de maintenir les écoles et les établissements scolaires ouverts, ce qui n’empêche pas des fermetures partielles ou totales ponctuelles, limitées dans le temps, et sur des zones identifiées par le ministère de la Santé et le ministère de l’Education, quand la situation sanitaire l’exige. C’est le processus mis en œuvre depuis le début de l’année scolaire: avoir une réponse graduée pour chaque école, pour chaque établissement, en fonction de leur situation sanitaire.

Le protocole précise qu’il y a systématiquement fermeture de la classe (ou du dortoir) quand un cas confirmé positif est connu, et éventuellement une fermeture plus large (école ou établissement) est décidée par la ministre de l’Education, de la jeunesse et des sports, sur préconisations des autorités sanitaires.

L’essentiel des points de revendication, déjà discutés lors d’une rencontre organisée lundi à la DGEE (Direction générale de l’Education et des enseignements), en présence de la ministre de l’Education, du Vice-recteur, du directeur général de l’éducation et des enseignements et du secrétaire général du vice-rectorat portait sur:

  • L’éclaircissement de la position administrative des personnels enseignants et non enseignants ayant des facteurs de vulnérabilité face à la crise Covid ;

  • Des demandes de moyens complémentaires en personnels et financiers liés à la crise sanitaire actuelle ;

  • La mise en place d’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) pour les établissements scolaires (un tel comité existant déjà pour la DGEE) ;

  • La mise en œuvre d’une plate-forme numérique à l’échelle de la Polynésie.

Des points d’accord ont permis la signature de ce protocole, notamment :

  • Les personnels des structures scolaires identifiés comme vulnérables face à la crise Covid bénéficieront d’une autorisation d’absence sur la base d’un certificat médical de leur médecin traitant, incluant si possible un travail à distance ;

  • Des demandes de moyens supplémentaires en personnels de santé, social, d’éducation et d’agents techniques, seront formalisées lors du dialogue de gestion avec l’État pour l’année 2021 ;

  • Les fonds sociaux des collèges et lycées seront ré-abondés dans les semaines à venir en fonction des besoins des élèves (difficultés financières, dotation de masques pour les familles défavorisées…) ;

  • La réunion des comités techniques paritaires 1er et 2nd degrés sur les problématiques hygiène et sécurité dans les écoles et les établissements scolaires publics. Ces réunions travailleront sur un CHSCT des établissements scolaires ;

  • La mise en place d’un groupe de travail composé des représentants des personnels enseignants et non enseignants sera préparatoire aux Assises du numérique déjà prévues en novembre 2020. Ce groupe de travail contribuera à la définition d’un cahier des charges pour un Environnement numérique de travail (E.N.T.) à l’échelle de la Polynésie française.

Le protocole de fin de grève a été signé mardi vers 16h30, dans les locaux de la DGEE, à Pirae.

Communiqué du gouvernement

 263 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :