30 octobre 2020

Déplacement exceptionnel à Raiatea: « Seul le droit a été appliqué », justifie l’Etat

Dans le communiqué qui suit, le haut-commissariat justifie le déplacement, par voie aérienne, d’une famille sur l’île de Raiatea alors que la mairesse d’Uturoa regrette de ne pas avoir été prévenue.

Certains se sont émus du déplacement récent d’une famille auprès d’un proche en fin de vie à l’hôpital d’Uturoa.

Aucune faveur n’a été accordée, seul le droit a été appliqué, en toute humanité.

En effet, les textes qui organisent le confinement général en Polynésie française prévoient la prise en compte des situations individuelles exceptionnelles telles que le motif familial impérieux (décret n°2020-293 du 23 mars 2020) afin d’adapter les règles encadrant les déplacements, notamment lorsque des familles sont en souffrance.

Dans ce cadre, toutes les précautions sanitaires ont été prises pour que ce type de déplacement, exceptionnel, s’effectue en toute sécurité d’un point de vue sanitaire mais également en matière d’ordre public. Ce type de déplacement ne peut, par ailleurs, s’effectuer que dans le respect des règles prises par les structures hospitalières.

La situation de crise que nous vivons doit amener chacun à une attitude responsable qui ne laisse pas de place à des polémiques bien éloignées de nos traditions familiales et de la volonté largement partagée des Polynésiens d’être solidaires pour surmonter, tous ensemble, les épreuves que l’épidémie du coronavirus nous impose.

Source: haut-commissariat

 43 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

2 thoughts on “Déplacement exceptionnel à Raiatea: « Seul le droit a été appliqué », justifie l’Etat

  1. Dommage que le bureau du Haut-commissaire,qui a traite l’autorisation en manque du respect d’informe la mairesse de Uturoa.Par contre il le normale,que la famille été autorise de voir la personne hospitalise en fin de vie..,dans les conditions du confinement et sanitaire.
    Hartmut Schreyer

  2. Pas d’accord avec les explications du HC,
    Ces 2 personnes ne sont pas les seuls à avoir de la famille en phase finale a l’hôpital, d’autres personnes n’ont pas eut droit à un déplacement Exceptionnel car n’ayant pas les moyens de se payer un voyage en Hélicoptère pour faire le trajet Tahiti-Raiatea.
    Puis après se faire escorter par des Gendarmes jusqu’à l’hôpital et ensuite au domicile…
    Et après le HC ose écrire que c’est une autorisation Exceptionnelle ???
    Nous habitants des ISLV, appliquant strictement le confinement décrété par ce HC, sans Dérogation et voilà que 2 personnes débarquent tranquillement par hélicoptère pour venir au chevet d’un mourant ???
    M le HC, arrêter de nous prendre pour des demeurés analphabètes, ignorants et insouciants.
    (…)
    Ndlr: propos injurieux que nous avons délibérément retiré de ce commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :