22 septembre 2020

Disparition de Justin Arapari (Maj)

Le Tapura huiraatira (parti majoritaire en Polynésie française) annonce aujourd’hui la disparition de Justin Arapari.

Le président du Pays, Edouard Fritch, et l’ensemble de son gouvernement, adressent leurs sincères condoléances à la famille de celui qui fut président de l’assemblée territoriale sous Gaston Flosse à la fin des années 90.

Dernièrement, il occupait un poste de conseiller auprès de l’exécutif local jusqu’à ce que la maladie le rattrape.

En effet, « Justin Arapari était un des collaborateurs du président Fritch, qui l’appréciait pour son grand sens politique. Il maîtrisait parfaitement la langue tahitienne. Doté d’une grande expérience politique et fin connaisseur de l’esprit et de l’âme polynésienne, Justin Arapari avait également une très bonne connaissance de l’histoire politique de ces trente-cinq dernières années », souligne la Présidence dans un communiqué.

Et de poursuivre sur la biographie du défunt: « Ayant tout d’abord oeuvré en tant que pasteur au sein de l’Eglise protestante, Justin Arapari est entré en politique en 1981, a été élu conseiller territorial en 1991 et est parvenu jusqu’aux fonctions de président de l’Assemblée de la Polynésie française en 1996, durant une mandature, dans les rangs du Tahoeraa huiraatira. Malgré ses divergences avec le Tahoeraa dès 2001, Justin Arapari a toujours gardé une profonde amitié et un grand respect à l’égard d’Edouard Fritch qui reconnaissait, par ailleurs, son grand sens politique ».

 53 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :