4 décembre 2020

Disparition de Patrick Le Lay

Avec Étienne Mougeotte, il a inventé la télévision commerciale en France et fait, dans les années 1990 et 2000, de la Une la première chaîne privée d’Europe.

Il serait réducteur de ne retenir de Patrick Le Lay que sa phrase choc et maladroite sur « le temps de cerveau disponible ».

« Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible » avait-il déclaré en 2004 alors qu’il était le tout-puissant président directeur général de TF1, la chaîne de télévision la plus puissante d’Europe.

Patrick Le Lay définissait alors ce qu’était le modèle de son entreprise : une machine à vendre des emplacements publicitaires au milieu de programmes qui dominaient outrageusement le paysage audiovisuel français.

TF1, pendant la décennie 1990 et le début des années 2000, dépasse les 40 % de part de marché. À 13 heures et 20 heures, un téléspectateur sur deux regarde Jean-Pierre Pernaut, Claire Chazal ou Patrick Poivre d’Arvor. Les Miss France, le concert des enfoirés, les grands matchs de football, les fictions de « prestige » signées Pierre Boutron ou Josée Dayan, NavarroJoséphine Ange GardienLes Cordier juge et flicUne famille formidableCoucou c’est nousLa Roue de la fortuneSacrée Soirée et tant d’autres programmes descendent rarement sous les 10 millions de fidèles. Tout ce qui est mis à l’antenne marche et ce qui ne marche pas est si habilement escamoté que personne ne le voit. TF1 écrase alors le marché publicitaire avec plus de la moitié des investissements. Une situation unique au monde !

Lire la suite sur LePoint.fr

Source: Yahoo actualités

 53 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :