4 décembre 2022

Dominique Tapie endettée jusqu’au cou

Depuis le décès de son époux, en octobre 2021, le train de vie de Dominique Tapie a radicalement changé.
Et pour cause : après la mort de Bernard Tapie, sa veuve a hérité d’une dette faramineuse. Étant engagée dans la société, elle a en effet été condamnée solidairement à rembourser les 403 millions d’euros du litige avec Le Crédit Lyonnais rapporte BFMTV, lundi 3 octobre. Mais ce n’est pas tout, à ce montant s’ajoutent 200 millions d’euros de pénalités pour non-remboursement (près de 80.000 euros par jour), soit au total plus 600.000 euros de dette à payer.

Or, aujourd’hui, la veuve de Bernard Tapie vivrait avec une retraite de moins de 800 euros par mois (moins de 100 000 francs pacifique), selon les informations de BFMTV. Pour rembourser cette dette colossale, elle a dû vendre tous les biens qu’elle possédait avec son époux : un hôtel particulier à Paris, pour 80 millions d’euros et une maison à Saint-Tropez, pour 82 millions.

Par ailleurs, Dominique Tapie a cédé les 89 % des parts du journal La Provence pour 81 millions d’euros, ainsi que ses assurances-vie pour 20 millions d’euros. Elle a également dû se séparer d’autres appartements, hérités notamment de ses grands-parents, précisent nos confrères. Toutes ces ventes lui ont ainsi permis de rembourser la condamnation de 400 millions d’euros. Restent cependant les pénalités pour lesquelles la famille demande un affranchissement.

La veuve de l’ancien homme d’affaires vivrait actuellement modestement dans un deux-pièces du VIIe arrondissement de Paris, loué et (…)

(…) Cliquez ici pour voir la suite

source: Yahoo actualités

 443 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Article rédigé par

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :