Durant ce long week-end festif, mobilisation des forces de l’ordre

Hier, jeudi 31 décembre 2020, le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain et son directeur du cabinet, se sont rendus auprès des personnels mobilisés à l’occasion du week-end de la Saint-Sylvestre.

A cette occasion, le représentant de l’Etat a tenu à saluer l’engagement de celles et ceux qui travaillent, jour et nuit, dans les unités de sécurité, de secours et de santé afin d’assurer la protection de la population.

Durant ce week-end, un dispositif renforcé a été mis en place par les forces de sécurité publique pour prévenir les troubles à l’ordre public, sanctionner l’insécurité routière et veiller au respect des mesures sanitaires et réglementaires.

Dans le contexte sanitaire et afin d’éviter une nouvelle vague de contaminations, une attention particulière a été portée par les services de sécurité mobilisés sur l’ensemble du territoire à l’interdiction des regroupements de plus de six personnes sur la voie et dans les lieux publics et des rassemblements festifs non autorisés pouvant faire l’objet, en fonction des circonstances, de poursuites judiciaires y compris dans les lieux privés.

Les autorités se sont d’abord rendues en centre-ville de Papeete, en présence du directeur de la Sécurité Publique, le commissaire Mario Banner et d’une patrouille de police pédestre, qui veille chaque jour au respect des mesures et des protocoles sanitaires dans les établissements ouverts, les restaurants et les hôtels.

A Tahiti et Moorea, le couvre-feu est autorisé jusqu’à 22 heures le 31 décembre. Avec la mobilisation des policiers et des mutoi, les responsables d’établissements sont sensibilisés à la nécessité d’accueillir le public dans le respect des mesures de protection en vigueur.

Le haut-commissaire a également rappelé qu’en cette période de vacances de fin d’année, la sécurité routière constitue une préoccupation forte de l’Etat et du Pays. Pour éviter les drames causés par les accidents de la route, la présence des forces de l’ordre sur la route permet de sensibiliser les conducteurs sur la nécessité de ne pas relâcher sa vigilance en adoptant un comportement responsable au volant.

Enfin, le haut-commissaire a visité le service des urgences, le centre de traitement des appels (CTA) et la régulation du SAMU. Il s’agissait d’apporter un message de soutien et de solidarité envers les soignants et l’ensemble des acteurs du milieu hospitalier, en première ligne dans la gestion de l’épidémie.

Source: Etat

 399 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :