17 juillet 2024

En 2023, la Polynésie n’a jamais autant emprunté

0

Au dernier trimestre 2023, selon l’institut d’émission d’outre-mer (IEOM), la production de crédit -hors découvert- a ralenti avec un montant de 52,6 milliards de F CFP. Toutefois, en cumul sur l’année, elle atteint un montant record de 193 milliards de F CFP, soit une progression de 26,4 % par rapport à 2022.

Durant la période observée, la production de crédit aux particuliers (18,8 milliards de F CFP) a reculé de 5,6 % sur un an, pénalisée par la contraction des crédits à l’habitat (-11,9 % sur un an après -8,8 % le trimestre précédent) et des prêts personnels à la consommation (-5,2 % après +19,4 %), dans une moindre mesure. Sur un an, la production aux particuliers excède de 3 % celle de 2022 pour s’établir à 73,5 milliards de F CFP.

La production de crédit aux sociétés non financières (SNF) (32,3 milliards de F CFP) s’est accru de 10,8 % sur un an, stimulée par la hausse des crédits de trésorerie (+176 % sur un an) qui repose essentiellement sur cinq financements importants accordés. Elle est toutefois tempérée par la diminution de 19 % des crédits à l’équipement, liée à un effet de base, la production au dernier trimestre 2022 (+176 % sur un an) ayant été dynamisée par des opérations d’envergure. La production annuelle aux SNF qui s’élève à 114,7 milliards de F CFP, est 50 % supérieure à celle de 2022.

Enfin, la production de crédit aux entreprises individuelles ( 1,5 milliard de F CFP) progresse de 4,5 % sur un an. Elle est notamment tirée par les crédits de trésorerie échéancée (+58,2 % sur un an) et les crédits immobiliers (+7,5 %) qui atténuent l’impact du repli des crédits à l’équipement (-11,8 %). La production cumulée sur un an s’élève à 4,8 milliards de F CFP, en hausse de 5,7 % par rapport à 2022.

source: IEOM

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :