22 octobre 2020

Engie: la messe est dite pour Isabelle Kocher

« Cette fois, la messe est dite, enfin ! ».

Ces propos d’un administrateur d’Engie en disent long sur l’ambiance délétère qui règne au sommet du groupe depuis quelques semaines. Des rebondissements si nombreux que tout le monde en est épuisé. Au point que même les soutiens de la directrice générale, Isabelle Kocher, en ont assez.

Un conseil d’administration extraordinaire est convoqué jeudi à 17h pour voter le renouvellement ou le départ de la directrice générale. Sur le fond, plus aucun suspense ne règne. Isabelle Kocher ne sera pas renouvelée dans ses fonctions. Sur la forme, reste à savoir quand elle quittera ses fonctions. En théorie, trois possibilités existent. Première hypothèse, la directrice générale va au terme de son mandat, c’est-à-dire l’assemblée générale du mois de mai. « C’est difficile vu l’ambiance des dernières semaines » reconnaît un cadre du groupe.

Deux ans de salaires d’indemnités

Isabelle Kocher risque donc d’être formellement révoquée avant la fin de son mandat. Dans ce cas, deux hypothèses sont sur la table. Si le conseil de jeudi se passe mal, elle pourrait l’être avec « effet immédiat ». Mais cela ne semble être ni l’envie, ni l’intérêt du conseil d’administration et d’elle-même. « Il est plus probable qu’elle parte fin février, après la présentation des résultats annuels » explique une source.

Trois semaines qui lui seront nécessaires pour négocier ses indemnités de…

Lire la suite sur BFM Business

Source: Yahoo actualités

 35 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :