21 septembre 2020

« Etat d’urgence environnemental » déclaré à Maurice

Face à la marée noire qui pollue ses eaux et ses côtes depuis fin juillet, l’île Maurice a commencé, dimanche, à recevoir des renforts de la part de la France.

La veille, Emmanuel Macron avait indiqué que la France allait déployer du matériel et des équipes pour lutter contre cette marée d’hydrocarbures s’échappant d’un vraquier échoué.

Pravind Jugnauth, le Premier ministre mauricien, a déclaré dimanche un « état d’urgence environnemental », convoquant une réunion de crise des autorités concernées, et remercié la France pour son aide. Une aide déployée rapidement, la France disposant de bases militaires sur l’île voisine de la Réunion.

Barrages flottants, épurateurs et pompes

« La France a acheminé 1.300 mètres de barrages flottants, quatre épurateurs qui permettent de pomper l’eau souillée, et deux pompes qui permettent de participer à l’évacuation du carburant encore dans le bateau », a détaillé Bruno Sciascia, dimanche, au micro d’Europe 1.

Commandant de la zone maritime sud de l’Océan indien, ce dernier a expliqué que les opérations de pompage étaient parmi les plus difficiles. « Cela dépend beaucoup des conditions météo », précise-t-il. En effet, « le bateau, aujourd’hui, n’est plus très stable, et il est difficile pour les citernes de venir s’y accoster ».

Aussi, Bruno Sciascia craint que le pompage des eaux polluées prenne plusieurs jours. « Les Mauriciens n’ont pas encore d’idée précise du volume d’hydrocarbures parti de la coque », ajoute l’invité d’Europe 1, estimant ce volum…

Lire la suite sur Europe1

Source: Yahoo actualités

 39 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :