8 décembre 2022

Feu vert pour un « test » de Delta Airlines entre le 17 décembre et le 25 mars 2023

Lors d’un conseil des ministres extraordinaire qui s’est tenu ce lundi matin à l’occasion du pré conseil des ministres, le gouvernement a rendu unavis favorable à la demande de la compagnie américaine Delta Airlines de desservir a Polynésie française, uniquement pour la saison IATA Hiver 2022-2023 conformément à la demande de la compagnie.

La compagnie américaine a souhaité desservir la Polynésie française durant cette période à raison de trois vols hebdomadaires au départ de Los Angeles, les mardis, jeudis et samedis, à compter du 17 décembre 2022 jusqu’au 25 mars 2023.

L’arrivée du vol à Papeete est programmée à 18h. Delta Airlines desservira la Polynésie avec un appareil Boeing 767-300 ER d’une capacité de 226 sièges. La demande représente un total de quarante-deux vols sur la période considérée de quatorze semaines et une offre globale de 18.984 sièges.

Cette offre supplémentaire, en saison hiver, permet de compenser la baisse du nombre de fréquences des opérateurs historiques durant cette période. Cette demande de Delta Airlines fait suite à une volonté ancienne de la compagnie de venir en Polynésie, car la première manifestation d’intérêt date de 2016.

La compagnie Delta Airlines compte plus de 92 millions de membres fidélisés dans le monde dont 7 millions en Asie. Son Hub de Los Angeles connecte 62 villes des États-Unis et plus de 20 destinations internationales auxquelles s’ajoutent près de 35 destinations opérées par les membres de l’alliance Skyteam dont elle fait partie avecAir France.

Préalablement à cette décision, l’ensemble des professionnels du tourisme et de l’arien a été consulté. De plus, de nombreux échanges ont eu lieu avec Delta Airlines afin d’adapter le choix des avions ainsi que les horaires d’arrivée en Polynésie française. En effet, le samedi soir est un moment de forte affluence à l’aéroport. Ainsi et après négociation Delta atterrira à 18h00, soit près d’une heure avant le premier vol de la soirée, permettant l’absorption des flux de passagers. Cette période de «test» de 3,5 mois, permettra à tous les acteurs (aéroportuaires, hébergeurs, et de manière générale tous les acteurs du tourisme) d’évaluer les impacts de l’arrivée de ce nouvel opérateur sur notre territoire.

Service de la communication

 1,709 visiteurs total,  8 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :