5 décembre 2020

Gilets jaunes: mobilisation en nette baisse

Les «gilets jaunes» retournaient dans la rue ce samedi 30 mars pour leur vingtième journée de mobilisation, en dépit des 27 arrêts d’interdiction de manifester dans plusieurs villes de France, face à la crainte de heurts.

Nous faisons le point dans l’article ci-dessous sur la mobilisation à travers le pays du 20e samedi des manifestations – autorisées ou non – du mouvement des «gilets jaunes».

Face au lourd dispositif policier déployé à Paris, les autorités craignaient une délocalisation des heurts dans les villes de province. Vingt-sept arrêtés d’interdiction établis par les préfectures ont été recensés.

Selon un bilan du ministère de l’Intérieur, 33.700 manifestants ont défilé en France ce samedi, dont 4000 à Paris. Ce chiffre est en nette baisse par rapport à la semaine dernière: ils étaient 40.500 en France, dont 5000 dans la capitale.

  Paris

Alors qu’à Paris, un arrêté préfectoral avait été pris afin d’éviter toute manifestation sur les Champs-Élysées et la place de l’Etoile, ainsi qu’aux abords de l’Élysée et l’Assemblée nationale, une manifestation s’est élancée en tout début d’après-midi de la gare de l’Est vers Châtelet avant de prendre la direction du Trocadéro.

Des manifestants s’étaient également réunis place du Châtelet, à l’initiative de l’association Droit au Logement qui a organisé un pique-nique géant. Un regroupement qui s’est mis en route à 14h en direction du ministère du Logement avant de rejoindre le cortège des «gilets jaunes». Les deux cortèges se sont retrouvés à 14h30 au Louvre pour remonter ensemble jusqu’au Trocadéro, où ils sont arrivés en fin d’après-midi. La préfecture de Police invitait ensuite les manifestants à se disperser.

Les manifestants étaient au total 1800. La Préfecture (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Source: Yahoo actualtés

 57 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :