Grande Bretagne: coup de frein à la malbouffe

De l’autre côté de la Manche, c’est un véritable problème de santé publique.
Selon les chiffres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), 26,6% des adultes britanniques souffrent d’obésité et 63% sont, de façon générale, en surpoids. Un facteur de comorbidité potentiel qui provoquait déjà de vives inquiétudes au mois d’août dernier en pleine épidémie de coronavirus. Le pays a donc pris une première série de mesures fortes. D’autres vont venir à partir de 2022, comme le souligne The Guardian.

La plus emblématique concerne sans aucun doute les supermarchés. Il sera désormais impossible de vendre au niveau des caisses des paquets de chips, bonbons ou encore barres chocolatées. Une décision qui vise à freiner les achats impulsifs de dernière minute et concerne aussi les présentoirs situés en bout de rayon. De façon plus large, c’est la mise en avant de la malbouffe qui sera freinée. Il sera ainsi interdit de les utiliser pour des campagnes promotionnelles « un acheté, un offert ». Les restaurants ne pourront plus offrir de recharge de boissons sucrées. En ligne, il sera désormais interdit de mettre en avant des offres spéciales pour ce type de produit sur la page d’accueil ou encore au moment du paiement. Enfin, les promotions sur l’achat en gros d’aliments trop gras ou trop sucrés, seront aussi interdites dans les magasins comptant plus de 50 salariés.

Ces mesures ne vont toutefois pas entrer en vigueur immédiatement. Les commerces ont jusqu’au mois d’avril 2022 pour se mettre en règle avec la nouvelle législation. Ces nouvelles décisions s’inscrivent dans un véritable engagement politique de Boris Johnson de lutter contre la malbouffe. Il avait annoncé les premières mesures après sa lutte contre le coronavirus. Il estimait alors que ses difficultés avaient été exacerbées par son propre surpoids, souligne le quotidien britannique. (…)

(…) Cliquez ici pour voir la suite

source: Yahoo actualités

 370 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :