18 septembre 2020

Homéopathie: Boiron ne décolère pas

Fin de partie – provisoire – pour Les Laboratoires Boiron: la ministre de la Santé, Agnès Buzin, s’est rangée à l’avis de la haute autorité de santé (HAS) défavorable au remboursement de l’homéopathie.

Dans un premier temps, le déremboursement sera progressif « selon une période de transition dès le 1er janvier 2020, faisant tomber le remboursement à 15% (du prix du médicament), contre 30% aujourd’hui« , explique le ministère. La fin totale du remboursement étant programmée à partir du 1er janvier 2021.

Ce désengagement graduel doit permettre, notamment, aux « industriels de s’organiser« . En premier lieu desquels Les Laboratoires Boiron, installés dans les environs de la métropole lyonnaise, qui estiment perdre, dans ce cadre, entre 30 à 50% de leur chiffre d’affaires en France.

Riposte

Valérie Poinsot, la directrice générale de Boiron, qui confiait à La Tribune être « plutôt confiante » le 28 juin dernier appelant à un moratoire et un débat parlementaire ne cachait pas « sa colère »ce matin au micro d’Europe 1 dénonçant « la méthode employée depuis un an pour massacrer l’homéopathie« . Comme à chaque étape de ce dossier, elle affirme ne pas avoir été « au courant de la décision du gouvernement ».

Elle annonce également vouloir « rétablir la vérité sur l’homéopathie et produire des éléments pour remettre en cause l’avis de la HAS« . En attendant, elle sera reçue ce jeudi, avec les autres industriels, les associations de patients et les médecins homéopathes par la ministre de la santé.

Retrouvez cet article sur La Tribune.fr

Source: Yahoo actualités

 18 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :