Houle: circulation aérienne interrompue sur sept aéroports des Tuamotu

A la suite de l’épisode exceptionnel de forte houle qui a affecté les archipels de la Polynésie française et qui est encore en cours tout en baissant d’intensité, plusieurs aérodromes ont été touchés et sont provisoirement fermés au trafic aérien, annonce la Présidence.

 C’est le cas, principalement aux Tuamotu, des 7 aéroports suivants : Nukutavake, Tureia, Pukarua, Makemo, Vahitahi, Apataki et Reao.

 Sur la plupart de ces atolls, la piste est inondée, avec la présence d’algues et de gravas marins sur la piste.

Les autres terrains des Tuamotu n’ont, quant à eux, constaté que de grosses montées d’eau mais sans impact pour le moment sur les pistes. Les informations qui reviennent confirment que les pistes restent en bon état et seront juste à nettoyer, qu’il faut attendre le retrait progressif de l’eau et qu’il n’y a pas de dégâts majeurs.

Aux Australes, pas d’impact sur les aérodromes situés sur la face nord des îles, seule Raivavae a une bande aménagée impactée par la houle avec beaucoup de débris et quelques blocs à replacer, des légers travaux sont nécessaires pour réaménager cette bande, qui est déjà fine.

Aux Marquises, pas de conséquences avec cette houle, la majorité des aérodromes sont en hauteur. De même pour l’aérodrome de Ua pou également situé sur la face nord de l’île.

Une vigilance a été demandée aux responsables des aérodromes ou leur représentant, et un suivi rapproché a été mis en place sur les aérodromes fermés pour permettre une réouverture au plus tôt .

 Un nouveau point sera fait en matinée demain. Un retour progressif à la normale est envisagé durant le week-end s’il se confirme qu’aucune piste n’a subi de dégâts plus importants non apparents à ce stade.

Pour rappel, le président Edouard Fritch réunit ce vendredi (10h) un conseil des ministres extraordinaire concernant la déclaration de calamité naturelle. 

 607 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :