4 décembre 2020

Il lui demande d’enlever son soutien-gorge pour une hernie discale…

Une policière, qui a porté plainte contre un médecin inspecteur de la police pour agression sexuelle, campe devant le siège de la préfecture de la zone de défense Est à Metz pour demander réparation auprès de sa direction, rapporte France Bleu Lorraine Nord vendredi 1er mars.

En août 2017, cette policière basée à Colmar (Haut-Rhin) apprend qu’elle souffre d’une hernie discale et est convoquée par ce médecin inspecteur régional pour un contrôle : « Quand il m’a reçue, il m’a demandé d’enlever mon haut et également mon soutien-gorge. Ce que j’ai trouvé plutôt étrange : pour une hernie discale, normalement, le soutien-gorge ce n’est pas nécessaire. »

Ce médecin, âgé d’une cinquantaine d’années était chargé d’examiner les policiers accidentés et les blessés en service. Il a été suspendu de ses fonctions, soupçonné d’agressions sexuelles sur des jeunes adjointes de sécurité lors de visites médicales.

La plaignante accusée « d’abandon de poste »

Le témoignage de cette policière de Colmar vient ainsi s’ajouter à celui de plusieurs femmes. Alors qu’elle était toujours arrêtée en raison de son état de santé, et qu’elle fait une rechute, fin 2017, ce même médecin décide d’interrompre son arrêt et de la fait (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 63 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :