21 octobre 2020

Il y a 75 ans, Hiroshima…

Le Japon a commémoré, jeudi 6 août, la première attaque nucléaire de l’histoire, lancée par les Etats-Unis le 6 août 1945 à Hiroshima.

Le contexte particulier de la pandémie de coronavirus a contraint à limiter cette année les hommages aux victimes. Des survivants de la bombe atomique, des descendants de victimes, le Premier ministre japonais Shinzo Abe et quelques représentants officiels étrangers ont participé à la principale cérémonie du souvenir en début de matinée à Hiroshima (ouest du Japon), la plupart portant des masques.

Le grand public n’avait pas été convié, en raison du Covid-19, et a dû se contenter de suivre la cérémonie en ligne. D’autres événements ont été annulés, dont la cérémonie des lanternes flottantes d’Hiroshima, déposées à la tombée de la nuit chaque 6 août en mémoire des victimes. Une prière silencieuse s’est tenue à 8h15 heure locale (0h15, heure de Paris), marquant l’instant précis où la bombe atomique a explosé dans le ciel d’Hiroshima.

Environ 140 000 morts à Hiroshima

« Nous ne devons jamais permettre que ce passé douloureux se répète », a déclaré dans un discours le maire de la ville, Kazumi Matsui, appelant la société civile à rejeter le « repli sur soi » des nationalismes. « Je m’engage à faire de mon mieux pour l’avènement d’un monde sans armes nucléaires et d’une paix (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 61 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :