19 septembre 2020

La commune de Faa’a séduite par les bus 100% électrique

Vendredi 18 janvier 2019, un bus 100% électrique urbain flambant neuf était de passage, dans les rues de la commune de Faa’a pour être présenté  aux chauffeurs de la cellule transport accompagnés de leur chef de service Pascal Grand et Mireille Maamaatuaiahutapu, secrétaire au service Education.

C’est donc François Martinez-Sula, directeur commercial industriel et Temae Ellacot, commercial à Tahiti automobiles qui ont présenté ce tout premier bus 100% électrique à Tahiti avec zéro émission de CO2 arrivé sur le territoire depuis le mois d’août 2018.

La commune de Faa’a dispose au sein de sa cellule transport d’un parc automobile équipé de moteurs diésels  de deux grands bus d’une capacité de 50 places, 3 de 28 places et d’un transport intra communal de neuf places. La commune de Faa’a comptait investir de nouveau dans l’achat de trois trucks. Ces derniers étant plus adaptés à notre réseau routier. Toutefois, c’était l’occasion pour la commune d’évaluer un nouveau mode de transport urbain écologique : le bus 100% électrique.

Les batteries de ce bus peuvent fournir suffisamment d’énergie pour effectuer une distance d’au moins 200 kilomètres en milieu urbain. Lors des phases de freinage, le moteur électrique devient générateur transformant l’énergie cinétique en électricité, permettant ainsi de recharger les batteries au Lithium-fer et d’augmenter son autonomie. Ces batteries sont beaucoup plus efficaces et résistantes aux chaleurs excessives sans danger d’explosion par rapport aux batteries Lithium-Ion. Grâce à sa structure en aluminium, ce modèle résiste par ailleurs efficacement à la corrosion. Une caméra de recul permet au chauffeur de manipuler aisément le véhicule lors de manœuvres.  Son fonctionnement silencieux est appréciable notamment pour les passagers et les usagers de la route.

La première gamme de ce produit démarre à vingt-trois places assises ou bien cinquante-huit places assises et debout.  Le coût de ce modèle avoisine les vingt millions de Fcfp et peut être adapté en installant des sièges pour accueillir des personnes à mobilité réduite (PMR).

Ce type de véhicule répond aux attentes de notre maire favorable à la préservation de l’environnement de la Polynésie.

Ce véhicule a séduit les chauffeurs de la cellule transport. Ils ont donc, tour à tour, fait un essai de conduite de ce bus le temps d’une matinée dans les rues de la commune (Teroma, Puurai et la route Nelson Mandela).

D’après le directeur commercial, le transport urbain dans le monde s’oriente progressivement vers l’utilisation des véhicules électriques. Notons que les métiers de la mécanique évolueront vers le domaine de l’électronique et l’informatique. Peut être que la commune de Faa’a emboitera le pas et adoptera cette nouvelle tendance dans le plus grand respect de notre environnement.

Le service Communication.

 

 23 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :