La décarbonation énergétique du fenua est en marche

Le service Communication du groupe EDT (Electricité de Tahiti) informe les usagers de la progression du chantier Putu Uira, un générateur virtuel qui renforce l’avancée d’EDT dans la transition énergétique, en favorisant le placement des énergies renouvelables (EnR) dans le mix énergétique polynésien, tout en réduisant le fonctionnement des groupes de la centrale thermique de la Punaruu.

Ce projet débuté en 2014 est en phase de construction, pour une mise en service industrielle prévue en fin d’année 2022, dans la vallée de la Punaruu.

En chiffres, Putu Uira, c’est 34 tonnes de batteries dans deux containers, 624 modules de batterie, 12 km de câbles et 15 ans de durée de vie des batteries

Les conteneurs des batteries arrivent début mai 2022, la première mise sous tension sera réalisée en juillet 2022, afin d’entamer plusieurs mois d’essai, d’abord avec Putu Uira en solo, puis en raccordement au réseau électrique.

Putu Uira sécurise le réseau électrique, en cas d’incident sur un groupe thermique, de perte de la production EnR, ou de perte d’une partie du réseau de transport électrique.

Le générateur virtuel est ainsi capable de fournir immédiatement de l’énergie durant vingt minutes, laissant le temps de démarrer un groupe de la centrale en toute maîtrise de la situation.

Cet investissement de 1,750 milliard FCFP fait partie du plan de renouvellement des ouvrages de production de la concession de Tahiti Nord. Ce projet piloté par EDT s’inscrit dans la stratégie de décarbonation énergétique de la Polynésie française voulue par le gouvernement.

Source EDT

 635 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :