30 septembre 2022

« La dernière Reine de Tahiti » à voir le 25 septembre sur Polynésie la première

Le Grand théâtre de la maison de la culture était plein ce dimanche après-midi pour l’avant première du film « La dernière Reine de Tahiti ».

Cette fiction de 90 minutes retrace la vie et le règne mouvementé de la Reine Pomare IV décédée il y a 145 ans, dont l’histoire et le rôle sont encore souvent méconnues dans une période troublée de tensions et de rivalités coloniales entre l’Angleterre et la France. Ce film a l’ambition réussie de réparer cette injustice.

Pomare IV, encore appelée Pomare la Grande, est née ‘Aimata, le 28 février 1813 à Tahiti. Elle décèdera le 17 septembre 1877 à Papeete. Elle fut Reine de Tahiti, de Moorea et
dépendances de 1827 à 1877, soit durant un demi siècle, d’abord sous l’influence des missionnaires britanniques, puis sous le protectorat français.

Ce film de 90 minutes a reçu le soutien de la Polynésie française en contrepartie duquel le Pays a souhaité que le tournage bénéficie aux équipes locales. Il est réalisé par Adeline Darraux, co-scénarisé par Francis Bianconi, aussi producteur artistique, Sophie Deschamps et Olivier Doran, produit par GMT Productions, et distribué par France Télévisions.

Dans les rôles principaux on trouve : Tuheï Adams : la reine Aimata Pomare IV ; Bernard Le Coq : le missionnaire britannique George Pritchard ; Alexia Barlier : Miss Madison ; Terrence Telle : Ari’ifaaite, second époux de la reine ; Thierry Godard : l’officier de marine français Armand Joseph Bruat ; Eddy Kelly : Teva ; Teiva Manoi : le chef Tati ; Lee Rurua : Mahana ; Sam Chemoul : John Darling.

Le film a soulevé un réel enthousiasme et fut longuement applaudit. Comédiens, figurants, équipes techniques et de production étaient présents. La plupart d’entre eux voyait le film pour la première fois. Francis Bianconi était présent pour l’occasion.

Le président Edouard Fritch a félicité toute l’équipe pour ce travail remarquable qui n’est pas un documentaire mais une fiction qui reste aussi proche que possible des faits historiques tout en prenant quelques libertés avec l’histoire pour rendre compréhensible un personnage assez singulier et une période de l’histoire polynésienne aussi riche et dense. Le film sera diffusé par Polynésie la première le 25 septembre, puis par France Télévision.

source: Gouvernement

 292 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :