25 octobre 2020

La nouvelle équipe dirigeante de Pirae jusqu’en 2026

Sans surprise, le tavana de Pirae, Edouard Fitch, a retrouvé hier mardi 26 mai son fauteuil pour diriger la commune de Pirae jusqu’en 2026. Première photo officielle avec ses adjoints, et première allocution que nous publions en intégralité.

Mes chers amis,

Bien le bonjour à tous,

Aux membres du nouveau conseil municipal de Pirae,

Aux anciens présents,

Aux familles, conjoints, épouses, compagnons,

A la Directrice générale des services,

Aux chefs de services de l’administration communale,

Au personnel,

Quelle joie de vous retrouver toutes et tous dans cette salle du conseil.

Je voudrai avant tout, saluer et remercier Tehani qui a officié pour nous, appelant ainsi le Seigneur et le Saint Esprit à nous accompagner tout au long de cette séance solennelle.

Cette cérémonie, de nature institutionnelle, aurait dû se tenir dans la semaine juste après les élections du 15 mars dernier. Mais, la crise sanitaire que nous subissons actuellement nous a forcés à changer notre calendrier et attendre que cette épidémie soit maîtrisée avant de pouvoir nous réunir.

Et comme vous le savez, notre situation sanitaire est stabilisée car la propagation du virus semble être arrêtée dans notre pays. C’est la raison pour laquelle nous avons levé le confinement, mais cela ne signifie pas nécessairement la fin de l’épidémie.

A cet égard, permettez-moi de vous remercier et de remercier l’ensemble des polynésiens qui ont fait des efforts pour respecter le confinement d’une manière satisfaisante et disciplinée.

C’est une expérience qui m’a enrichi car elle m’a permis d’observer et de vivre, en situation réelle, les capacités des polynésiens à faire corps et à être solidaires lorsqu’une menace aussi importante touche notre pays et notre communauté humaine.

Bien sûr, tout n’était pas parfait. Il y a eu des râleurs, des critiques et des détracteurs. Mais, je ne me suis pas attardé sur ces échos particuliers car je me suis concentré sur l’intérêt général et donc de la santé du plus grand nombre de notre population.

Nos efforts communs ont aujourd’hui, produit de bons résultats sur le plan sanitaire. Nous pouvons tous nous applaudir, applaudir nos efforts et nos sacrifices. Ça a payé et c’est réconfortant pour toute la population.

Ce matin, nous pouvons enfin nous réunir en toute sérénité. Nous devons encore respecter les gestes barrières et rester vigilants car nous ne connaissons pas bien la biologie du covid-19 et son évolution dans le temps. Tant qu’un vaccin ne sera pas trouvé, nous sommes contraints de maintenir les gestes barrières, la distanciation physique et les mesures d’hygiène de protection sanitaire.

C’est pour cette raison que nous avons limité le nombre d’invités, ce matin, afin de continuer nos efforts d’éradication du Covid-19.

En tout cas, je vous remercie pour votre compréhension.

Mes chers amis, nous nous sommes réunis cet après-midi pour élire le maire de la ville de Pirae.

Je vous remercie du fond du cœur pour la confiance que vous venez de m’accorder.

Sachez que chacune de vos marques de confiance, exprimée dans des moments de solennité comme celui-ci, me va droit au cœur. Chaque conquête, chaque victoire est un instant unique et ne ressemble à aucune autre. Merci à nouveau.

Mais, avec la confiance, il y a nécessairement la responsabilité. On n’accorde pas sa confiance à une personne irresponsable ; c’est encore plus évident en le disant de cette manière.

C’est pourquoi, même si je suis le maire sortant, votre confiance renouvelée est un honneur. Elle m’oblige à une responsabilité renouvelée pour à nouveau travailler avec ardeur durant 6 années. Honneur et travail vont de pair.   

Nous sommes désormais dans la même pirogue municipale et cela pour une durée de 6 ans.

Sur les 33 conseillers municipaux, 16 sont des élus sortants et 17 sont de nouveaux élus. Je suis heureux de ce renouvellement important car j’émets l’espoir qu’il sera porteur d’un souffle et d’un dynamisme nouveaux.

Je voudrai, avec votre aimable compréhension, adresser tout d’abord mes chaleureuses pensées à mes 4 colistiers qui n’ont pas été élus. À Léon Make, à Manua Tamati, à Rani Ina et à Yvette Litchlé. Merci pour tout le travail que vous avez réalisé à nos côtés durant cette campagne. Vous serez toujours les bienvenus au sein de cette mairie.

Je voudrai ensuite adresser mes respectueuses salutations aux élus entrants. Cette salle sera celle des bonnes décisions que nous aurons à prendre et qui doivent changer, en bien, la vie de nos concitoyens.

Aux élus expérimentés, soyez les parrains ou les marraines de nos nouveaux élus. La gestion communale et ses règles ne sont pas simples. Nous gérons des fonds publics et cet argent appartient aux contribuables de notre ville. Nous sommes les gestionnaires et pas les propriétaires. Nous avons un devoir de transparence envers nos concitoyens. En tout cas, votre expérience nous permettra d’entrer en action rapidement et de réaliser ce que la population attend de nous.

Mes chers amis, sachez que vous êtes des élus légitimés par le suffrage universel.

Que vous soyez positionnés dans la majorité ou dans l’opposition, je vous considère comme mes semblables.

J’aurai envers vous le même regard et le même respect que j’ai eu pour chacune et chacun d’entre vous lors de notre campagne. En effet, durant les semaines de campagne, nous étions tous au même niveau, tous candidats égaux devant le travail, la mobilisation sur le terrain et les frais de campagne. Aujourd’hui, sachez que j’aurai ce même respect pour chacune et chacun d’entre vous.

Nous étions une équipe dans laquelle chaque personne avait ses qualités et apportait sa force de travail. Je ne changerai pas mon regard envers vous. Je vous demande également de faire de même envers vos collègues. Ce n’est pas parce que je suis maire, ce n’est pas parce que je suis adjoint que je changerai mon regard et mon respect envers mes collègues élus.

Même élus, nous resterons une équipe. Et cette équipe a un rôle, un seul rôle, celui d’améliorer la vie quotidienne de nos concitoyens de Pirae.

Être maire ou être adjoint, c’est accepter des responsabilités pour servir et être utiles à notre population. Et accepter des responsabilités de maire ou d’adjoint, c’est avant tout savoir écouter, savoir comprendre les besoins de nos concitoyens.

Être responsable, c’est aider son prochain lorsque cela est possible, et lui dire la vérité lorsque sa sollicitation n’est pas réalisable.

Être un élu municipal, c’est une responsabilité importante au sein de sa communauté. Il nous oblige à un devoir de vérité. C’est un acte de confiance envers les électeurs qui nous ont massivement fait confiance.

Nous avons un programme à mettre en œuvre. Nous sommes engagés par une profession de foi et nous devons la réaliser. Je sais que nous avons les capacités de la mener à bien, à l’instar de notre expérience et du travail réalisé durant ces 6 dernières années. En tout cas, je suis confiant.

J’ai bien noté, à la lecture des professions de foi ou du programme des listes qui se sont présentées au suffrage de la population de Pirae, que plusieurs thèmes nous sont communs.

Cette idée forte de servir Pirae, de servir la population pour mieux l’accompagner vers de meilleures conditions de vie, avec une priorité particulière pour l’éducation de nos enfants ou la sécurité publique et civile afin que l’on se sente bien à Pirae, que l’on se sente protéger. Bien sûr, avec aussi un besoin constant de faire évoluer les choses de la vie afin de répondre aux nouveaux besoins.

Aujourd’hui, le changement nous est imposé tant au niveau de la gouvernance de la commune que dans nos habitudes quotidiennes. Nous devons changer de comportement pour concevoir et bâtir le Pirae de demain.

En raison de la crise, le pays a commencé à s’appauvrir et la commune va suivre. Mais, les besoins de la classe sociale, déjà en difficulté avant la crise, seront accrus et auront encore plus besoin de gestes, d’actions et d’interventions solidaires, d’avantage marqués de la commune. Il nous faudra redéfinir nos priorités dans les mois à venir, en restant pragmatiques et dans la limite de nos moyens.

Je reste confiant car je veux compter, à la fois, sur l’équipe d’adjoints et sur le personnel communal. Et j’insiste sur le « ET », les adjoints ET le personnel.

Concernant l’équipe d’adjoints, l’expérience de ces 6 dernières années nous a enseigné que la cohésion entre le maire et les 9 adjoints est une condition nécessaire de la bonne conduite de la gestion communale.

De même, les conseillers délégués et les conseillers municipaux auront également un rôle important dans le fonctionnement et la cohésion de notre municipalité. Je vous informerai de la nomination des 6  conseillers délégués lors d’une prochaine séance.

Je veux également compter sur votre implication active, notamment au sein des commissions ou de nos séances de conseil. Ces commissions communales seront composées de 11 membres. Deux sièges seront proposés à la minorité avec un siège par groupe.  Il y aura quatre commissions.

A cet égard, j’ai l’honneur de vous annoncer que j’ai décidé d’indemniser l’ensemble des membres du conseil, dans la limite des barèmes prévus par le Code général des collectivités.

Puisque nous sommes au tout début d’une nouvelle mandature, je me permets de vous exhorter de ne regarder que l’intérêt général et l’intérêt de notre population.

Je vous demande de taire vos égo. Je vous demande d’être en collaboration entre vous et non en compétition. Je vous demande de respecter vos collègues, de faire preuve d’écoute et de vous dire que les 9 adjoints, ainsi que l’ensemble des élus, ont chacune et chacun des qualités. Je vous demande aussi de respecter le personnel communal. Ces personnels sont nos collaborateurs, notre bras armé chargé de réaliser, ensemble, notre programme communal de mandature.

Nous sommes 33 au sein de ce conseil. Je crois connaître les défauts de chacune et de chacun. Mais, on ne construit pas le monde en regardant les défauts des uns et des autres. On construit un monde meilleur si on sait regarder les qualités de ceux et celles qui nous entourent. Tel est et sera mon état d’esprit que je vous demande de suivre.

Mes chers amis, voilà quelques mots d’encouragement que je tenais à vous livrer et la collaboration que j’attends de vous.

Nous avons de bons projets à réaliser, notamment le Centre ville de Pirae, le grand Parc public de Nahoata, le Centre nautique communal et la Maison pour tous de Pater. Ils sont ambitieux et ils vont changer la physionomie de notre chère ville de Pirae.

Mes chers amis, je vous remercie de m’avoir écouté.

 

 

 

 111 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :