25 janvier 2022

La production de crédit aux particuliers supérieure aux trois précédentes années

Au troisième trimestre 2021, la production de crédit hors découvert pour un montant de 35,9 milliards de F CFP s’est repliée de 30 % en glissement annuel, annonce l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM).

En cumul sur neuf mois, elle atteint 95,5 milliards de F CFP, soit 31 % en moins qu’à la même période en 2020.

La production de crédit aux particuliers, 18 milliards de F CFP au troisième trimestre, poursuit sa hausse, mais à un rythme moins soutenu qu’au deuxième trimestre (+7,4 % sur un an après +32,6 %). Les demandes de financement à l’habitat ont été dynamiques (+1,7 milliard de F CFP sur un an, soit +18,8 %), tirées par des taux bas persistants et une augmentation de l’épargne disponible depuis le début de la crise Covid-19. Cette thésaurisation a, en revanche, limité le recours aux prêts personnels à la consommation qui refluent (-583 millions de F CFP, soit -9,3 %). À fin septembre, la production s’élève à 49,8 milliards de F CFP (+4 % sur un an), soit un niveau supérieur à la moyenne des trois précédentes années (49 milliards de F CFP).

La production de crédit aux sociétés non financières, 17 milliards de F CFP au troisième trimestre, diminue de moitié sur un an : le recul des crédits de trésorerie échéancés, causé par le tassement des prêts garantis par l’État (PGE) (211 millions de F CFP accordés sur le troisième trimestre 2021 contre 14 milliards sur la même période en 2020), n’est que faiblement compensé par la croissance des crédits à l’équipement (+2,3 milliards de F CFP sur un an après +3,1 milliards le trimestre précédent), stimulée par la reprise de l’investissement des entreprises. D’un montant de 43,4 milliards de F CFP (-50,5 % sur un an), la production cumulée sur neuf mois s’affiche en deçà de sa moyenne des trois précédentes années (60,5 milliards de F CFP).

La baisse des octrois de PGE affecte également la production de crédit aux entreprises individuelles sur le troisième trimestre, 937 millions de F CFP, qui accuse une baisse de 22 % en rythme annuel. Sur 9 mois, la production atteint 2,2 milliards de F CFP (-28,3 % sur un an), moins que la moyenne des trois années précédentes établie à 3,3 milliards de F CFP.

Source: IEOM

 253 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :