28 octobre 2020

La visite-guidée tourne au drame sur l’île néo-zélandaise de White Island

Il n’y a pas d’espoir de retrouver des survivants de l’éruption d’un volcan lundi sur une île touristique de Nouvelle-Zélande, a annoncé la police néo-zélandaise, laissant entendre que plus d’une vingtaine de personnes seraient mortes.

Une cinquantaine de personnes visitaient White Island dans le nord de la Nouvelle-Zélande lorsque le volcan est entré en éruption soudainement en début d’après-midi, projetant des cendres et des roches dans les airs, selon la police.

Vingt-trois personnes ont pu quitter l’île, dont cinq sont ensuite décédées et dix-huit, blessées et atteintes notamment de graves brûlures, ont reçu des soins. Plusieurs personnes, en nombre indéterminé, sont restées bloquées sur l’île.

« En se fondant sur les informations disponibles, nous ne pensons pas qu’il y ait de survivant sur l’île », a indiqué la police, ajoutant qu’elle « travaille activement à établir le nombre exact des personnes décédées ».

Auparavant, à la tombée de la nuit, le commissaire adjoint John Tims avait expliqué que l’activité volcanique rendait les opérations de sauvetage trop dangereuses.

L’armée néo-zélandaise devrait procéder à une inspection de l’île aux premières heures du jour mardi.

L’éruption survenue à 14H11 (01H11 GMT) a dégagé un épais panache de fumée blanche dans le ciel sur 3,6 kilomètres.

Des images video en direct ont montré un groupe d’une demi-douzaine de personnes marchant le long du cratère quelques secondes avant que les images deviennent noires.

Un « nombre considérable » de victimes de la catastrophe seraient australiennes, selon des responsables de Canberra.

Une trentaine seraient des vacanciers en croisière à bord du navire Ovation of the Seas, a déclaré Kevin O’Sullivan, directeur général de l’association professionnelleNew Zealand Cruise Association.

L’opérateur américain du navire Royal Caribbean – qui qualifiait l’excursion à White Island de « visite guidée inoubliable du volcan le plus actif de Nouvelle-Zélande » – a déclaré qu' »un certain nombre de nos invités visitaient l’île » sans donner de chiffre précis. Le navire, qui peut accueillir 4.000 personnes, a appareillé de Sydney la semaine dernière pour une croisière de douze jours.

Michael Schade, un touriste qui a quitté l’île juste à temps, a filmé des touristes surpris bloqués sur le rivage, attendant d’être évacués, le ciel rempli de débris blancs. Un hélicoptère recouvert de cendres gisait endommagé à proximité.

Quatre touristes et un pilote qui avaient atterri sur l’île avec un hélicoptère de Volcanic Air peu avant l’explosion ont été retrouvés, selon la compagnie. « Nous savons que tous les cinq sont rentrés à Whakatane sur l’un des bateaux touristiques », a déclaré un porte-parole de la compagnie Volcanic Air à l’AFP.

L’Agence nationale de gestion des situations d’urgence a qualifié l’éruption de « modérée ». Un épais panache blanc était cependant visible à des kilomètres à la ronde.

« Nous avons constaté une baisse régulière de l’activité depuis l’éruption. Il reste beaucoup d’incertitudes mais actuellement il n’y a aucun signe d’aggravation », a-t-elle fait savoir.

White Island se situe à une cinquantaine de kilomètres de la Baie de l’Abondance (Bay of Plenty) où les touristes en quête d’aventures aiment se rendre équipés de casques de sécurité et de masques à gaz pour s’approcher du volcan.

Source: Yahoo actualités

 48 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :