28 octobre 2020

L’activité du Transport maritime interinsulaire mieux suivie grâce au logiciel Revatua

Visite, jeudi après-midi par le président du Pays Edouard Fritch, des locaux de la DPAM (Direction polynésienne des affaires maritimes), à Papeete.

L’occasion de présenter le logiciel Revatua, une plateforme de gestion des connaissements maritimes et des passages des navires de transport maritime interinsulaire (goélettes), réalisé par le service de l’informatique (SIPF) avec la DPAM; outil qui s’inscrit dans la volonté du Pays de favoriser la dématérialisation des procédures, sachant que le volume annuel actuel de connaissements, sous format papier, est d’environ 700 000.

Ce logiciel va permettre une gestion plus efficiente des plannings de l’ensemble des navires desservant la Polynésie française, un gain de temps important pour ceux qui chargent des marchandises, pour les armateurs et les entités administratives concernées (DPAM, mais aussi DGAE, Direction de l’agriculture, Port Autonome, etc), avec également une diminution importante des sources d’erreurs en supprimant les saisies à tous les niveaux de transmission des données. La Direction polynésienne des affaires maritimes a aussi, depuis peu, un nouveau logo, avec une appellation en Français et en Reo Tahiti.

La Direction polynésienne des affaires maritimes, qui compte une trentaine d’agents, a déménagé en juin dernier dans de nouveaux locaux, à Fare-Ute, ce qui permet d’accueillir le public dans de meilleures conditions. La DPAM contribue à l’information des usagers en matière maritime et apporte son concours technique dans l’élaboration des réglementations liées au domaine maritime.

Ce service a notamment pour missions de définir les normes relatives à la sécurité de la navigation, d’élaborer des réglementations relatives à la sécurité des navires de moins de 160 tonneaux de jauge brute autres que ceux destinés aux transports de passagers, ou encore de définir, réglementer et contrôler les professions et activités maritimes. La Direction polynésienne des affaires maritimes comprend cinq cellules techniques: l’immatriculation des navires, la sécurité des navires, la circulation maritime et l’espace maritime, les formations maritimes, ainsi que celle relative aux professions du transport et du contrôle maritime.

Source: Gouvernement

 420 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :