24 octobre 2021

L’Arctique sous surveillance russe

Un lanceur Soyuz a décollé dimanche du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, avec à son bord le premier satellite russe de surveillance du climat de l’Arctique, a annoncé l’agence spatiale Roscosmos.

Une vidéo publiée par l’agence spatiale russe montre le lancement de la fusée Soyuz dans un ciel gris à 06H55 GMT, transportant un satellite Arktika-M. Selon le chef de l’agence spatiale, Dmitri Rogozin, s’exprimant sur Twitter, la communication a été établie normalement avec le satellite. Il s’agissait d’un lancement de routine, a-t-il précisé.

« Le premier vaisseau spatial « Arktika-M » est sur l’orbite programmée, les antennes solaires et autres éléments ont été déployés, la communication avec l’engin spatial a été établie, elle est sous contrôle. Ainsi, le début du déploiement d’un nouveau groupe orbital arctique de la Russie a été lancé », a twitté Dmitri Rogozin.

Le système spatial de surveillance hydrométéorologique et climatique « Arktika » est « conçu pour surveiller le climat et l’environnement dans la région Arctique », a indiqué Roscosmos dans un communiqué. Ce système nécessitera au moins deux satellites pour fonctionner correctement. « Ils fourniront une surveillance permanente, par tous les temps, de la surface de la Terre et des mers de l’océan Arctique ». Le lancement du second satellite Arktika-M est prévu pour 2023, a précisé l’agence de presse russe RIA Novosti.L’Arctique, terre convoitée par les puissances économiques

Le développement économique de l’Arctique, continent (…) Lire la suite sur La Tribune.fr
source: yahoo actualités

 618 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :