5 décembre 2020

L’astéroïde 2020 ND en approche vendredi

Les astéroïdes « potentiellement dangereux » sont suivis de près par la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) notamment, mais ce nom est un peu trompeur, car cela ne signifie pas que l’objet 2020 ND risque de s’écraser sur Terre.

Comme l’explique la NASA, « un passage ‘proche’ astronomiquement peut être très éloigné en termes humains : des millions ou même des dizaines de millions de kilomètres. » Ce n’est pas la première fois que l’astéroïde 2020 ND passe « à côté » de notre planète : il l’a déjà fait à cinq reprises dans le passé, car il maintient une orbite autour du Soleil qui l’approche à la fois de la Terre et de Mars de temps à autre.

Mais comment ces objets géocroiseurs se retrouvent-ils « près » de la Terre ?

Dans son introduction sur les objets géocroiseurs, l’agence spatiale américaine précise que ces objets « sont des comètes et des astéroïdes qui ont été poussés par l’attraction gravitationnelle de planètes proches sur des orbites qui leur permettent d’entrer dans le voisinage de la Terre. » Concernant les astéroïdes, la NASA indique que « la plupart des astéroïdes rocheux se sont formés dans le système solaire intérieur plus chaud entre les orbites de Mars et de Jupiter » et que « l’intérêt scientifique pour les comètes et les astéroïdes est dû en grande partie à leur statut de débris relativement inchangés du processus de formation du Système solaire il y a environ 4,6 milliards d’années ». Et d’ajouter : « les astéroïdes actuels sont les restes de l’agglomération initiale des planètes intérieures qui comprennent Mercure, Vénus, la Terre et Mars. »

Trois autres astéroïdes devraient passer « près » de la Terre ce mois-ci, selon la NASA : il s’agit des astéroïdes 2020 MX3 le 29 juillet 2020, 2018 PY7 et 2007 RF1 le 31 juillet 2020.

Si un astéroïde s’écrasait réellement sur Terre, les dégâts seraient quasi similaires à ceux causés par l’explosion de plusieurs centaines, milliers voire centaines de milliers de bombes nucléaires, mais sans les conséquences liées au nucléaire.

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 259 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :