2 juillet 2022

Le chiffre du jour: 350

Exprimé en Francs pacifique, c’est le prix d’un modeste…pain au chocolat vendu par l’enseigne « Les Rêves de Lucie » sise au centre Vaima.

La valse des étiquettes continue de plus belle. Et notamment dans l’alimentation! Souvent, sans justification rationnelle. Aussi, voici le coup de gueule du jour.

Cette viennoiserie – certes plus gros que d’ordinaire – dont le prix se situe généralement autour de 150-160 Fcfp dans la plupart des boulangerie et autres commerces, est affichée à 350 Fcfp au coeur de Papeete. Contre 290 Fcfp il y a quelques semaines.

Certes, la boutique est sélecte, l’ambiance y est feutrée… mais quand même, les commerçants abusent au prétexte certainement de la flambée des cours du blé, du beurre, du chocolat ou encore du relèvement du Smig.

Photo: Facebook

 5,641 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

6 thoughts on “Le chiffre du jour: 350

  1. Mais vous osez appeller ça du journalisme ?
    C’est une honte, il faut comparer ce qui est comparable… Vous allez aussi comparer un pain ppn avec un pain a la farine bio du fournil hautbois qui demande un savoir faire et du temps ?!
    J’espère que vous ferez votre mea culpa auprès de cette pâtisserie…
    Tout le monde à augmenté ces prix… Pourquoi ne pas s attaquer au groupe Wa’ directement quand on voit l’augmentation dans les magasins carrefour ?!
    Règlement de compte !?
    Honte à vous…

    1. Ndlr: Un peu de décence Monsieur. Comme cet article le suggère au commerçant en question… Dans le contexte actuel, tout le monde se gave au détriment des « petits ». C’est ce que nous avons dénoncé. Mais je vous rassure, si besoin est, il n’y a ici aucun règlement de compte qui vaille. Nous avons dénoncé les mêmes pratiques abusives ailleurs. Quant à vos leçons de journalisme, gardez-les pour vous.

  2. C’est sur les prix dans cette pâtisseries sont exorbitants …. J’y suis allée 2 fois mais j’en resterais là !!!!!

  3. on voit bien qu’on est sur un blog personnel et pas sur un site digne d’une rédaction journalistique… si la boulangerie vise une clientèle qui aiment manger des pains au chocolat chers, c’est son choix… Il existe plein d’autre commerce de bouche abordables pour tous les goûts et toutes les bourses. Prendre l’exemple d’une marque se voulant haut de gamme et faire un article pour agiter et aussi bas que prendre l’exemple de marques de luxe (Vuitton, Hermes, etc) et dire que le sac aurait augmenté de 1 000 euros à 1 500 euros et que plus personnes ne pourra se payer des sacs…

    Merci Tahiti News et vos articles anonymes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :