24 septembre 2020

Le début de la fin pour Hong Kong ?

Ce nouveau texte, dont on ignore le contenu, fait craindre le pire au mouvement pro-démocratique de l’île.

Est-ce la fin de la doctrine « un pays, deux systèmes » qui permettait à Hong Kong de jouir d’une relative liberté ? La Chine hausse le ton face au courant anti-Pékin à Hong Kong : le parlement est saisi d’une loi sur la « sécurité nationale » destinée au territoire semi-autonome, secoué l’an dernier par un colossal mouvement de protestation. Cette législation sera étudiée durant la session annuelle de l’Assemblée nationale populaire (ANP) qui s’ouvre vendredi 22 mai à Pékin, a annoncé jeudi devant la presse son porte-parole Zhang Yesui.

Le parlement chinois est essentiellement la chambre d’enregistrement législative du Parti communiste (PCC), et la future adoption de ce texte fait peu de doute. Il suscitera probablement une vague d’opposition à Hong Kong. « Je veux juste dire à la communauté internationale que ceci est la fin de Hong Kong », a réagi jeudi soir depuis le territoire semi-autonome le député pro-démocratie Dennis Kwok, accusant Pékin d’avoir « rompu sa promesse ». Le projet de loi entend renforcer les « mécanismes d’application » en matière de « protection de la sécurité nationale » dans l’ex-colonie britannique rendue à la Chine en 1997.

Ce texte intervient près d’un an après le début de manifestations monstres à Hong Kong. D’abord dirigées contre la mainmise jugée grandissante (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 21 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :