29 octobre 2020

Le foyer Te Pare, pour reconstruire des mineurs ou jeunes majeurs en danger

Le président Edouard Fritch s’est rendu, samedi, au foyer d’action éducative Te Pare, situé sur les hauteurs d’Outumaoro, à Punaauia.

Accompagné par la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et la ministre de la Modernisation de l’administration, Tea Frogier, il a été reçu par les administrateurs et la directrice de l’association Te Pare, Sylvia Quintard. Il s’agissait de la première visite d’un président de la Polynésie française dans cette structure depuis sa création, en 1998.

La directrice a expliqué le mode de prise en charge des jeunes dans cet établissement et a exposé les problèmes auxquels l’association est confrontée. Le président a ensuite visité la structure, puis a pu longuement échanger avec les jeunes au cours d’un repas. A cette occasion, un jeune virtuose de la guitare a notamment fait une prestation qui a touché les personnes présentes.

Le foyer d’action éducative Te Pare assure l’accueil et l’hébergement de mineurs ou jeunes majeurs en danger ou délinquants, garçons ou filles, pour une durée de six à douze mois, à la suite d’un placement administratif ou judiciaire. Ce foyer est le fruit d’une initiative qui réunit le Pays, l’Etat, et l’association Te Pare. Une dizaine de personnes, salariées de l’association, des moniteurs et des éducateurs notamment, travaillent dans cette structure, le terrain et les bâtiments étant mis à disposition par le Pays. 

Dans ce foyer, un suivi individualisé est mis en œuvre, avec un accompagnement dans les démarches administratives et judiciaires, des activités éducatives et pédagogiques et une action d’insertion préprofessionnelle, avec notamment des stages de découverte en entreprise.

Communiqué du gouvernement

 42 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :