Le patron de la Windstar Cruises « super fan » de Tahiti et ses îles

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a reçu, mercredi soir à l’occasion d’une visite protocolaire, le président de Windstar Cruises, Christopher Prelog, qui après une expérience personnelle avec la Polynésie il y a vingt-cinq ans, se décrit comme un super fan de la destination.

C’est donc tout naturellement que Christopher Prelog a choisi la Polynésie pour récompenser les meilleurs partenaires de la Windstar Cruises.

Edouard Fritch a tenu à le remercier tout particulièrement pour les trente-cinq années de présence de la Windstar en Polynésie française.  En effet, ce sont trente-cinq années d’histoire commune durant lesquelles les trois voiliers historiques de la compagnie : Wind Song, Wind Star et Wind Spirit, ont sillonné les eaux polynésiennes, marquant ainsi, à chacun de leur passage, les esprits des populations, sur plusieurs générations depuis plus de trois décennies. « 35 ans que vous avez participé au développement de la croisière dans nos îles, et du tourisme polynésien dans son ensemble. Vous n’êtes pas si nombreux à pouvoir afficher un tel niveau d’engagement et de constance. » a déclaré Edouard Fritch.

En retour, Christophe Prelog a chaleureusement remercié le Pays pour l’accompagnement des équipes du port, du tourisme et des autorités lors de la crise Covid-19. « L’équipage et la compagnie ne se sont pas sentis seuls. Merci pour votre soutien. » a-t-il souligné.

La compagnie de croisière reconnaît le travail des autorités locales dans l’élaboration d’un protocole sanitaire permettant la gestion et l’embarquement des passagers dans des conditions sanitaires rassurantes. Le dispositif est très apprécié par ces derniers. Pour l’avoir expérimenté hier matin, le président de la Windstar a qualifié le protocole d’entrée comme étant organisé, précis et fluide. Il a souligné que « la procédure fonctionne bien ». Aujourd’hui, grâce à ce protocole, le Star Breeze, d’une capacité de 320 passagers, continue à opérer dans les eaux polynésiennes. C’est d’ailleurs, le seul navire de la compagnie à naviguer actuellement dans le monde.

Les perspectives s’annoncent prometteuses et positives pour le second semestre 2022 et 2023. En effet, la Windstar étudie actuellement le potentiel de nouvelles escales, notamment aux Marquises et aux Tuamotu.  Le président se réjouit de telles perspectives et reste « persuadé que le Pacifique Sud et la croisière ont encore de nombreuses pages à écrire. Et qu’un certain nombre d’entre elles, nous les écrirons ensemble. » Le Pays poursuit ainsi sa trajectoire vers un développement du tourisme durable et inclusif, et la croisière est partie intégrante de ce processus.

Communiqué du gouvernement

 741 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :