22 octobre 2020

Le président en visite à l’hôpital de Taravao et au Village SOS Enfants

Le président Edouard Fritch, en compagnie de Christelle Lehartel, ministre de l’Education, et de la sénatrice Lana Tetuanui, a visité, jeudi matin, l’hôpital de Taravao où il a été accueilli par la directrice, Marie-Pierre Tefaafana, et le maire de la commune, Anthony Jamet.

Environ soixante-dix agents travaillent dans cet hôpital dont un médecin urgentiste et un médecin généraliste.

La visite a débuté par le service oncologie qui dispose de trente-neuf lits, avec une unité d’hospitalisation de jour pour des chimiothérapies au plus près du domicile des patients qui viennent pour l’essentiel de Taravo et de la presqu’île. L’hôpital dispose par ailleurs de vingt lits de longs séjours pour des personnes qui le plus souvent sont en fin de vie.

La visite s’est poursuivie vers l’aile qui accueille le dispensaire et la protection maternelle et infantile. Cette aile sera prochainement détruite après désamiantage, dès que le nouveau bâtiment en cours de construction sera achevé. Par la suite, un autre bâtiment viendra remplacer l’aile détruite pour accueillir la pharmacie, la kinésithérapie et les soins de suite.

A plus longue échéance, un nouvel hôpital plus grand et mieux équipé sera construit à Taravao pour tenir compte de l’augmentation de la population dans le sud de Tahiti. Les études seront lancées dès 2020.

Lors de la visite de l’hôpital, le président a pu également s’entretenir avec le médecin du Centre médical de suivi qui accueille, lors de ses permanences régulières, les anciens travailleurs de Moruroa et les victimes des essais nucléaires.

Le président s’est ensuite rendu au fare Matahiapo qui jouxte l’hôpital où il s’est entretenu avec la dizaine de résidents. Une partie de cette maison de retraite a fait l’objet de travaux de rénovation pour mieux accueillir ses pensionnaires.

La réussite de Village d’enfants SOS

Sur le chemin du retour sur Papeete, le président s’est arrêté au Village d’enfants SOS, à Papara, où il a été accueilli par toute l’équipe de direction, les éducateurs et les « taties », ainsi que Georges Siu, président de l’association gestionnaire. Les enfants ont entonné des chants d’accueil. Le village accueille une soixantaine d’enfants placés sur décision de justice. Onze maisons accueillent les fratries qui sont chacune encadrées au quotidien par une « tatie » et une auxiliaire de vie. L’une d’entre-elles a d’ailleurs longuement expliqué son rôle auprès des enfants.

Ce centre est un maillon indispensable dans la reconstruction de ces enfants qui ont entre 3 et 21 ans et qui ont eu des débuts difficiles dans la vie. Preuve de la réussite de Village d’enfants SOS, trois jeunes gens qui ont vécu la plus grande partie de leur vie dans cet établissement effectuent aujourd’hui des études supérieures, l’un en BTS au Lycée La Mennais et deux à l’Université.

Communiqué du gouvernement

 38 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :