30 juillet 2021

Le vaccin chinois comme arme diplomatique

Contrairement aux Occidentaux, Pékin a développé une aide médicale en faveur des pays en développement. Un geste pas vraiment désintéressé.
Pour le moment, près de cinquante millions de doses de vaccins ont été administrées en Chine. Contrairement à la pratique des États-Unis ou des pays d’Europe, le plan chinois de vaccination concerne d’abord les habitants âgés de 18 à 59 ans. Les retraités ne sont pas prioritaires.
Il y a une autre grande différence avec les pays occidentaux: la Chine se préoccupe d’envoyer quantité de vaccins dans des pays en développement. Le Sénégal, la Guinée équatoriale et l’Égypte ont été les premiers à recevoir chacun, et gratuitement, 200.000 doses de vaccins chinois. À la mi-février, un avion d’Air Sénégal est allé à Pékin pour ramener des boîtes de vaccins. Le président sénégalais, Macky Sall, était présent à l’aéroport de Dakar au retour de l’apparei, et a demandé à Xiao Han, l’ambassadeur de Chine au Sénégal qui était à ses côtés: «Monsieur l’ambassadeur, soyez mon interprète auprès de mon ami Xi Jinping pour lui transmettre mes sincères remerciements.»
L’ambassadeur, interviewé le même jour dans le journal sénégalais Le Soleil, avait considéré que la Chine, «pays ami, partenaire et frère, luttait contre la pandémie main dans la main avec le Sénégal». 32.000 personnes dans le pays ont été atteintes par le Covid-19 et 780 en sont mortes. Pour le président Sall, le vaccin chinois est «tout simplement, le premier que nous avons eu». Il a ainsi annoncé l’achat d’autres doses en vue de vacciner 20% des Sénégalais. Le Sénégal a lancé ,ce mardi, la première phase de sa campagne de vaccination contre la Covid_19. Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a reçu la première injection. Lire la suite sur Slate.fr.
source: Yahoo actualités

 

 407 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :