Législatives: de la difficulté d’avoir une majorité absolue…

Emmanuel Macron a réalisé l’authentique exploit d’être réélu président de la République, à seulement 44 ans. Il lui faut désormais affronter la bataille des législatives.

Le mandat des actuels Marcheurs, dont l’amateurisme avait été érigé en vertu, sera-t-il renouvelé ? Seront-ils au contraire remerciés ? Combien de députés Les Républicains (LR) le futur Premier ministre peut-il espérer raccrocher à la macronie ? Jean-Luc Mélenchon, éliminé au premier tour de l’élection présidentielle, peut-il obtenir sa revanche en imposant une cohabitation au président fraîchement élu ?

Jean-Philippe Derosier, constitutionnaliste et professeur de droit public à l’université de Lille, ne prétend pas bien sûr avoir la réponse à toutes ces questions.

Il note cependant qu’il est « assez probable » que le président reconduit n’obtienne pas de majorité absolue. Nous nous retrouverions alors avec une Assemblée nationale éclatée, constituée par une opposition en ordre dispersé, incapable de s’entendre sur les principaux chantiers du prochain quinquennat, et une majorité aux contours imprécis. Une telle configuration, assez similaire à celle du gouvernement de la gauche plurielle de Lionel Jospin en 1997, est de nature à entraver l’exercice du pouvoir, souligne Jean-Philippe Derosier.

Lire la suite

source: Yahoo actualités

 502 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :