21 octobre 2021

Les condoléances adressées à la famille d’Eleanor Parker

Deux messages de condoléances à l’annonce de la disparition de l’ex-représentante à l’assemblée, Eléanor Parker.

Le président de l’assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, a appris hier avec peine et tristesse le décès de Mme Eleanor Parker, survenu à l’âge de 63 ans après plusieurs semaines de lutte digne et acharnée contre la maladie.

Eleanor Parker a été représentante à l’assemblée de la Polynésie de française entre 2004 et 2013. D’abord élue sous la bannière du Tahoeraa Huiraatira, elle rejoint le groupe Polynésien ensemble en 2007 avant de siéger en 2008 sur les bancs du groupe To Tatou Aia. Elle participera, en 2011, à la création du groupe des « îliens » Te Mana o te mau Motu au sein duquel elle siégera jusqu’à la fin de son mandat en mai 2013.

Durant ses deux mandats à Taraho’i, elle fut successivement présidente de la commission de l’éducation et de la recherche, présidente de la commission de la santé et de la médecine traditionnelle et enfin présidente de la commission des affaires économiques, du tourisme, de l’agriculture, de la mer et des transports. Elle créa en 2010, avec dynamisme et détermination, le premier forum sur la recherche qui rencontra un grand succès. Bien que n’exerçant plus de fonctions électives depuis la fin de son mandat à l’assemblée, Eleanor ne s’était pas éloignée de la vie politique locale, puisque c’est en qualité de collaboratrice du groupe Tavini Huiraatira à l’assemblée qu’elle continuait de servir sa population et de défendre ses convictions.

Femme de foi et mère de famille aimante et attentionnée, Eleanor laisse le souvenir d’une élue dynamique, engagée et assidue remplie de bienveillance, de bon sens et de gentillesse. L’institution lui adresse ses hommages et sa reconnaissance pour son engagement et l’amour inconditionnel qu’elle vouait à son peuple et à son pays.

Le président Gaston Tong Sang, en son nom personnel et en celui de toute la représentation, tient à adresser à l’ensemble de sa famille, de ses nombreux amis et de ses compagnons de route politiques ses condoléances attristées et ses pensées les plus sincères.

Autre message transmis, celui du président du groupe Tavini huiraatira à l’assemblée, Antony Géros.
Eleanor vient de quitter ce monde, sans bruit, après un trop long séjour suspendue aux fils incertains d’une vie malmenée par les affres d’une pandémie qui touche la Polynésie, sa famille, ses enfants et toute la grande famille du Tavini Huira’atira, pour qui elle avait choisi d’œuvre au terme d’un long parcours politique fait d’engagements, de dévouements et de sacrifices.
Il est ici inutile de rappeler, par de simples dates ou des énumérations parfois impersonnelles, les très nombreuses étapes professionnelles, politiques ou sociales franchies par Eleanor tout au long de sa vie, tant son implication pour le bien-être de sa vaste famille, de ses proches, de sa communauté et de son archipel d’origine était important et revêtait de multiples visages.
Mais, un trait de son caractère prenait toujours le dessus. C’était la bonté. Cette bonté discrète qui menait et conduisait sa vie. Cet altruisme, sans cesse pratiqué avec justesse, amabilité et constance. Cette force d’âme qui doit aujourd’hui être, pour nous qui lui survivons, un exemple à suivre.
Eleanor était une femme, une mère, une sœur dévouée. Une mère aimante, fière de ses petits enfants.
Elle aimait la vie, le chant, l’art, les plantes et les fleurs et toutes les facettes de la culture de son Pays.
Elle savait régaler ses proches de délicieux plats et créations culinaires qu’elle concoctait avec amour.
En cela, elle pratiquait une culture du partage dont un très grand nombre se souviendra et qui doit rester, pour nous qui lui survivons, un exemple.
C’était aussi une femme politique engagée dans un combat pour la liberté d’un Peuple. Elle avait su faire des choix politiques courageux et les assumer avec fierté.
Le Bureau et le Secrétariat du Groupe Tavini Huiraatira qu’elle dirigeait dans les locaux de l’Assemblée de la Polynésie française resteront à jamais imprégnés de son âme et de ses souvenirs. Je forme le vœu qu’Eleanor soit et reste pour nous une source d’inspiration apaisante en ces temps incertains qui nous confrontent tous à des difficultés multiples.
Je m’adresse à ses enfants, à sa famille et à ses proches pour souhaiter un paisible voyage et un repos éternel à cette si belle âme qui habitait Eleanor.

 466 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :